1 min de lecture Manifestations

Photographe blessé lors de la manifestation à Paris : une enquête ouverte

Ameer al-Halbi, photographe indépendant, couvrait la manifestation contre la loi "sécurité globale" et les violences policières lorsqu'il a été frappé au visage. Un coup de matraque serait en cause.

Ameer Al-Halbi est photographe pour l'AFP.
Ameer Al-Halbi est photographe pour l'AFP. Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Gaétan Trillat et AFP

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour rechercher "les causes des blessures" subies par le photographe syrien Ameer al-Halbi lors de la manifestation contre la loi "sécurité globale", samedi 28 novembre à Paris. L'enquête confiée à l'IGPN s'ajoute à celle, administrative, déjà ouverte dimanche par la police en interne.

Collaborateur de l'AFP et de Polka, le photographe âgé de 24 ans est installé en France depuis près de trois ans. Ameer al-Halbi se trouvait sur le terrain à titre indépendant lors de la manifestation et aurait reçu un coup de matraque de la part d'un policier.

"Nous sommes choqués par les blessures infligées à notre collègue Ameer al-Halbi et nous condamnons cette violence non provoquée", a réagi dimanche Phil Chetwynd, directeur de l'information de l'AFP. M. Chetwynd a souligné qu'au moment des faits, Ameer al-Halbi "exerçait son droit légal comme photojournaliste" et qu'il "se trouvait avec un groupe de collègues clairement identifiés comme journalistes".

Ameer al-Halbi a raconté qu'au moment des échauffourées en fin de manifestation place de la Bastille, il avait photographié quelques minutes avant l'incident "des policiers qui étaient en train de frapper quelqu'un".

À lire aussi
Invasion du Capitole : les émeutiers faisaient-ils parti d'un complot ? États-Unis
Invasion du Capitole : les émeutiers faisaient-ils partie d'un complot ?

Puis, "les policiers sont arrivés et d'un coup je me suis retrouvé au sol, je ne me suis pas rendu compte de ce qui s'est passé. Je pense que c'était un seul coup. Les gens m'ont marché dessus puis quelqu'un m'a aidé", a raconté ce photographe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Faits divers Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants