1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. La libération anticipée de Patrick Balkany suspendue
2 min de lecture

La libération anticipée de Patrick Balkany suspendue

L'ex-maire de Levallois-Perret devait bénéficier d'une libération conditionnelle et quitter la prison de Fleury-Mérogis mercredi. Mais le parquet d'Évry a fait appel lundi, ce qui implique le maintien en détention de Patrick Balkany.

Patrick Balkany au tribunal de Paris
Patrick Balkany au tribunal de Paris
Crédit : STRINGER / AFP
Aymeric Parthonnaud & AFP

Ascenseur émotionnel pour Patrick Balkany. Alors qu'il venait de bénéficier d'une libération conditionnelle, sans bracelet électronique, et devait quitter la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) mercredi 1er juin, le parquet d'Évry a fait appel lundi 30 mai de cette décision du tribunal d'application des peines.

"L'appel du parquet est suspensif jusqu'à ce que la chambre de l'application des peines de la cour d'appel de Paris statue, dans le délai maximum de deux mois", a précisé la procureure d'Évry Caroline Nisand dans un communiqué. Jusqu'à cette nouvelle décision, Patrick Balkany reste incarcéré à la prison de Fleury-Merogis. Les avocats de Patrick Balkany, Mes Robin Binsard et Romain Dieudonné, dénoncent "un acharnement". 


Le tribunal d'application des peines avait fixé la résidence de Patrick Balkany dans son manoir de Giverny (Eure), mais aussi des convocations du juge d'application des peines d'Évreux, assorties de visites du service pénitentiaire d'insertion et de probation (Spip). "Il a manifestement pris conscience de ses manquements lors de la précédente mesure d'aménagement de peine, manquements sanctionnés par une nouvelle incarcération difficilement supportée", selon la décision du tribunal consultée par l'AFP.

Le juge a estimé que Patrick Balkany a "mis en place, conjointement avec son épouse, depuis le mois de février, des versements mensuels d'un montant total de 1.300 euros aux fins de régler les sommes dues à l'administration fiscale au titre des infractions commises".

Le parquet défavorable à cet aménagement

À écouter aussi

L'ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) avait été placé en détention le 7 février. Après avoir passé cinq mois en détention pour fraude fiscale, puis avoir été libéré sous bracelet électronique pour raisons de santé, il était retourné en prison en raison de nombreux manquements à ses obligations, selon la justice. 

En avril, ses avocats avaient déposé une demande d'aménagement de peine devant le parquet d'Évry pour l'affaire de fraude fiscale. 


Patrick Balkany, ainsi que sa femme, ont été reconnus coupables de ne pas avoir payé l'impôt sur la fortune de 2010 à 2015 et d'avoir payé un impôt sur le revenu sous-évalué de 2009 à 2014. Le couple aurait alors omis de payer 4 millions d'euros d'impôt.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/