1 min de lecture Faits divers

Paris : des braqueurs armés de marteaux dérobent des montres de luxe aux Galeries Lafayette

VU DANS LA PRESSE - Quatre assaillants, armés d'un marteau et d'au moins une arme de poing, ont volé plusieurs montres Hermes aux Galeries Lafayette du IXe arrondissement de Paris. L'opération, qui a duré "moins de 90 secondes" a légèrement blessé deux vigiles.

Les Galeries Lafayette, boulevard Haussman à Paris (Illustration)
Les Galeries Lafayette, boulevard Haussman à Paris (Illustration) Crédit : Sipa

C'est armés de marteaux que plusieurs assaillants ont braqué les Galeries Lafayette de Paris dans le IXe arrondissement. Le préjudice n'est pas encore déterminé définitivement mais plusieurs montres Hermes ont été dérobées. 

Les braqueurs ont cassé une porte sur le côté du magasin et un bout de vitrine aux alentours de 23 heures 30, d'après une source policière interrogée par BFMTV. Les quatre assaillants étaient casqués et cagoulés, selon Le Parisien. Ils étaient armés d'une arme de poing qui pourrait être factice, d'une gazeuse mais aussi d'un marteau. Deux vigiles, qui ont été aspergés de gaz, ont été légèrement blessés.

Selon un message de la direction aux employés, l'intervention des équipes de sûreté de nuit a permis de faire fuir les quatre hommes en "moins de 90 secondes". Tandis qu'un complice à l'extérieur les attendait pour évacuer les braqueurs. 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour vol en bande organisée qui a été confiée à la brigade de répression du banditisme. La police judiciaire a aussi été saisie. Les empreintes et la vidéosurveillance ont été recueillies mais aucune interpellation n'a, pour l'instant, été réalisée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Braquage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants