1 min de lecture Faits divers

Paris : défaillances révélées dans la conservation de corps donnés à la science

VU DANS LA PRESSE - Le Centre du don des corps de l'université Paris-Descartes a connu de nombreuses défaillances ces dernières années, accueillant des défunts dans des conditions indignes.

Un défunt dans une morgue.
Un défunt dans une morgue. Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

C'est une enquête qui révèle des faits glaçants. En plein cœur de Paris, l'université de médecine René Descartes à Paris est centre du don de corps. Elle peut ainsi accueillir des défunts pour que leur dépouille serve aux dissections des médecins et futurs médecins. Or, cet accueil s'est fait dans des conditions indignes, révèle une enquête de l'Express

L'article évoque des corps "nus", "démembrés", "les yeux ouverts", "empilés", "rongés par les souris", "pourris"... à cause de dysfonctionnements des chambres froides et des installations et d'une grande vétusté des locaux. Une situation qui a duré "pendant des dizaines d'années et jusqu'en 2018". Cela a poussé plusieurs responsables de l'université à démissionner face "à l'inertie des pouvoirs publics". 

Un "ancien responsable" a expliqué à l'Express que "les souris ont disparu en 2018", après "un grand nettoyage". Plusieurs corps ont été incinérés directement sans même être disséqués, "tellement abîmés à cause des conditions de conservation." Mais selon le magazine, des corps très abîmés ont encore été disséqués récemment.  

L'article rappelle par ailleurs que le don de son corps à la science n'est pas gratuit. Jusqu'en 2008, il fallait s'acquitter de 250 euros pour donner sa dépouille, et même aujourd'hui, les frais de transport restent à la charge du défunt. Or, l'Express explique que les corps peuvent être vendus jusqu'à 900 euros à des organismes privés, ce qui a conduit à "du trafic". Des médecins venus pour une dissection sont parfois repartis avec un membre cachés dans un sac. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Paris Université
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants