1 min de lecture Monnaie virtuelle

Par vengeance, il vole un million d’euros en bitcoins à ses ex-associés

VU DANS LA PRESSE - Un homme de 37 ans, mis en examen dimanche 22 décembre, est soupçonné d’avoir dérobé plus de 1 million d’euros en bitcoins à ses anciens associés. Il voulait se venger de son licenciement.

Des bitcoins forgés par un ingénieur américain, le 26 avril 2013 dans l'Utah
Des bitcoins forgés par un ingénieur américain, le 26 avril 2013 dans l'Utah Crédit : AFP / GEORGE FREY
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

C'est le troisième plus gros piratage de cryptomonnaies de l’histoire de France. Près de 1,1 million d’euros en bitcoins ont été hackés à une entreprise spécialisée en informatique en région parisienne entre décembre 2018 et janvier 2019, par un ancien directeur licencié. 

Ce Français, âgé de 37 ans, aurait été licencié par cette société après trois années de collaboration, avant de s'installer à l’étranger et de lancer des cyberattaques contre son ancien employeur, rapporte le Parisien. Dès décembre 2018, les dirigeants de l’entreprise constatent des pertes en bitcoins, par vagues successives

Montants en deçà du seuil d'alerte

L’auteur a usé d'une stratégie efficace : les attaques, menées avec une connexion chiffrée (et donc anonyme), ont réalisé des transferts frauduleux de bitcoins sur des montants en deçà du seuil d'alerte. Bilan du casse : 182 bitcoins volés, soit plus de 1 million d'euros de préjudice. Une plainte a été déposée et la section cybercriminalité (F1) du parquet de Paris a ouvert une enquête. 

Les gendarmes du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) ont fini par identifier l'auteur du casse. Interpellé le 20 décembre, l'entrepreneur admettra, en garde à vue, avoir volé son ancienne entreprise “par vengeance“, en représailles de son licenciement. Les enquêteurs cherchent à savoir si une partie de l'argent a été blanchie et si le pirate avait des complices. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Monnaie virtuelle Hackers Cybersécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants