1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Montres de luxe : un trafic international démantelé dans le sud de la France
2 min de lecture

Montres de luxe : un trafic international démantelé dans le sud de la France

Plusieurs centaines de montres auraient été dérobées ces dernières années dans le sud du pays. Certains modèles pouvaient atteindre les 400.000 euros. Neuf personnes sont soupçonnées par les enquêteurs.

Plusieurs centaines de montres de luxes ont été volées et revendues (illustration).
Plusieurs centaines de montres de luxes ont été volées et revendues (illustration).
Crédit : Pxhere
Benoît Leroy & AFP

Un "réseau international de receleurs", spécialisé dans la revente de montres de luxe volées, a été démantelé dans le Sud de la France, ont annoncé lundi 27 juin lors d'une conférence de presse les autorités judiciaire et policière. La justice soupçonne neuf personnes d'être impliquées dans le trafic. Une information judiciaire pour "association de malfaiteurs", "recel de vol en bande organisée" et "blanchiment" a été ouverte par le parquet de Marseille.

Parmi les personnes visées par la justice, cinq ont été mises en examen, dont quatre écrouées et deux autres sont "en cours de présentation" à un juge, ont indiqué lors d'une conférence de presse conjointe des responsables de la police judiciaire de Nice et du parquet de Marseille, compétent pour les affaires de crime organisé. Deux mandats d'arrêts européens ont également été émis à l'encontre de deux personnes résidant en Belgique.

Ce sont des "centaines de montres", dont la valeur pouvait varier de 10.000 à 400.000 euros, qui auraient été dérobées, parfois avec violence, dans plusieurs métropoles européennes. Les voleurs, qui pouvaient séquestrer leurs victimes, revendaient à moitié prix leur butin au chef présumé de ce réseau, un Corse de 42 ans, qui les écoulait à prix neuf.

137.000 euros en liquide et 152 montres retrouvées

Ce dernier faisait appel à des horlogers et bijoutiers à Nice, Lyon, Paris, Andorre ou Anvers qui s'assuraient de faire disparaître l'origine de ces montres de luxe numérotées et les reconditionnaient dans un emballage. Les montres étaient, ensuite, vendues à des clients "de bonne foi" et à des narcotrafiquants qui utilisaient les montres pour blanchir de l'argent de la drogue à l'étranger.

À lire aussi

En tout 152 montres, 137.000 euros en liquide, 3 véhicules et 3 kg de cocaïne ainsi que des certificats d'authenticité vierges et des pièces détachées aux numéros de série non visibles ont été trouvés, "dissimulés" en France et en Belgique.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.