1 min de lecture Faits divers

Meuse : il brûle les parties génitales de son adversaire dans une bagarre

L'agresseur a sorti une bouteille d'essence de sa voiture avant d'asperger son adversaire. Il a été condamné à 30 mois de prison ferme.

Deux gendarmes (illustration)
Deux gendarmes (illustration) Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
François Quivoron
François Quivoron

Un règlement de comptes, sur fond d'histoire de coeur, a fini de manière dramatique à Bouligny, dans la Meuse. Fin janvier, un homme a été brûlé aux parties génitales après avoir été aspergé d'essence. L'agresseur a été condamné mercredi 7 février à 30 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, tandis que son beau-père, qui a participé à la rixe, a écopé d'une peine de six mois ferme, rapporte le quotidien local L'Est Républicain.

Au coeur de cette affaire, une brouille sur le réseau social Snapchat à propos d'une fille. Les deux rivaux échangent des menaces, une bagarre éclate, mais ils promettent de se retrouver quelques jours plus tard pour régler leur différend. À l'approche du duel, comme dans les westerns, Kevin D., l'accusé, réclame un coup de main à son beau-père. "Au lieu de calmer le jeu", ce dernier arrive au rendez-vous armé d'une barre de fer, d'après la substitut du procureur.

Il avait quelque chose à se reprocher

L'avocate des accusés
Partager la citation

La situation dégénère quand Kevin D. sort une bouteille d'essence de sa voiture, asperge les parties génitales de son adversaire et y met le feu. "Je ne savais pas qu’il avait cette bouteille dans la voiture ! Jamais je n’aurais cautionné ça. Quand je l’ai vu prendre feu, j’ai eu vraiment peur", a lancé le beau-père à la barre pour se défendre. La victime a été brûlée au premier et au second degré aux poignets, à l'aine et à la verge. Elle s'est vu également prescrire 20 jours d’ITT.

À lire aussi
Carte Toulouse faits divers
Toulouse : la voiture d'une magistrate visée par des coups de feu

L'Est Républicain précise que l'homme aspergé d'essence a refusé d'être transporté à l'hôpital après avoir été pris en charge par les gendarmes. Et il a aussi volontairement caché l'identité de ses agresseurs en indiquant qu'ils étaient masqués. "Il avait quelque chose à se reprocher", croit savoir l'avocate de Kevin D. et de son beau-père, s'appuyant sur des messages d'insultes et de menaces envoyés à ses clients avant le fameux rendez-vous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meuse Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792193740
Meuse : il brûle les parties génitales de son adversaire dans une bagarre
Meuse : il brûle les parties génitales de son adversaire dans une bagarre
L'agresseur a sorti une bouteille d'essence de sa voiture avant d'asperger son adversaire. Il a été condamné à 30 mois de prison ferme.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/meuse-il-brule-les-parties-genitales-de-son-adversaire-dans-une-bagarre-7792193740
2018-02-09 12:12:27
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ChgahNlNxmGW9bUEpTMimw/330v220-2/online/image/2016/0124/7781532396_deux-gendarmes-illustration.jpg