2 min de lecture Nordahl Lelandais

Meurtre de Maëlys : "J'ai le sentiment que Nordahl n'était pas seul", dit son frère

DOCUMENT RTL - Pour Sven Lelandais, son frère n'était peut-être pas seul lors de la nuit du meurtre de la petite Maëlys en 2017 et croit en la thèse accidentelle concernant la mort de la fillette et celle d'Arthur Noyer.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
"Son intention primaire n'était pas de donner la mort" Crédit Image : ROMAIN LAFABREGUE / AFP | Crédit Média : RTL / Serge Pueyo | Durée : | Date :
La page de l'émission
Serge Pueyo et Eléanor Douet

Depuis plusieurs mois, la famille de Nordahl Lelandais ne s'est pas exprimée. Aujourd'hui, alors que la reconstitution du meurtre de la petite Maëlys semble imminente, Sven Lelandais, frère aîné de Nordahl, meurtrier présumé de la fillette mais aussi du caporal Arthur Noyer parle. Pour lui, la thèse du double accident avancée par son frère est crédible.

"Son intention primaire n'était pas de donner la mort, loin de là. Il y a eu concordances de circonstances et la mort accidentelle est arrivée malheureusement. Deux accidents qui sont arrivés, mais ce n'était pas volontaire", affirme Sven Lelandais à RTL.

"Je ne le vois pas capable de vouloir commettre une chose aussi horrible que ça volontairement. Ce n'est pas possible. Nordahl c'est un homme normal. Je le sens incapable de pouvoir faire du mal gratuitement", poursuit-il. Et d'ajouter : "Ce n'est pas un tueur froid. C'est loin d'être un tueur en série comme j'ai pu le lire."

Pour Sven Lelandais, "il y a dû avoir un problème. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais Nordahl a pété un câble. À un moment, il y a le diable qui est passé". Il se dit également "sûr et certain" que quelque chose d'irrationnel s'est déroulé. "Nordahl je ne dis pas que c'est un ange, mais c'est un homme normal. Moi j'ai le sentiment qu'il n'était pas tout seul", avance-t-il.

Son frère rejette une motivation sexuelle

À lire aussi
Nordahl Lelandais Nordahl Lelandais
Affaire Maëlys : l'avocat de Nordahl Lelandais veut faire annuler un témoignage accablant pour son client

Dans l'affaire Maëlys, comme dans l'affaire Noyer, les enquêteurs envisagent une motivation sexuelle. "Je n’imagine pas Nordahl pédophile ni je sais pas quoi là", assure Sven Lelandais. "En étant son frère, et en ayant vu toutes les bimbos qui venaient à la maison, ses petites copines hein. Il a de quoi plaire. Donc pourquoi imaginer un truc avec un enfant ? Il faut être sale dans son esprit. Et je sais que Nordahl n’est pas comme ça."

Malgré tout, si ces accusations se révèlent vraies, "ce n’est pas pour ça que je vais le traiter de monstre et que je vais lui tourner le dos. Parce qu’un frère, je n’en ai qu’un", confie-t-il. 

Nordahl se tait parce que ça n'arrête pas de fuiter

Sven Lelandais, frère de Nordahl
Partager la citation

Sven Lelandais regrette que tout ce qui a été écrit et dit sur son frère depuis un an "est à charge" et assure que c'est à cause des fuites dans la presse que Nordahl se mure dans le silence. "S'il doit parler, il le fera de lui-même. Le tout, c'est que les fuites, il faut qu'elles s'arrêtent. Il se tait parce que ça n'arrête pas de fuiter. Si ça s'arrête, il va dire les choses." 

Concernant les familles de Maëlys et d'Arthur Noyer, dit comprendre "leur douleur, leur détresse". "J’ai de la peine pour eux. Perdre un proche, c’est horrible. Je comprends aussi que les familles de Maëlys et d’Arthur en veuillent énormément à Nordahl. En revanche, en ce qui concerne ma famille, on n’y est pour rien."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nordahl Lelandais Disparition de Maëlys Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants