1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Maëlys : enquête du parquet pour violation du secret de l'instruction
1 min de lecture

Affaire Maëlys : enquête du parquet pour violation du secret de l'instruction

Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour violation du secret de l'instruction après une information du "Dauphiné Libéré" annonçant une reconstitution dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys.

La marche blanche en mémoire de Maëlys organisée à Pont-de-Beauvoisin le 27 août 2018
La marche blanche en mémoire de Maëlys organisée à Pont-de-Beauvoisin le 27 août 2018
Crédit : Serge Pueyo / RTL
Martin Planques & AFP

Il s'agit de la deuxième enquête ouverte suite à des "fuites" dans la presse, dans le cadre de l'enquête autour de la disparition e la petite Maëlys. Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête pour violation du secret de l'instruction après la publication d'une information du Dauphiné Libéré annonçant une reconstitution dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys.

Sur son site internet, le quotidien régional a indiqué samedi 8 septembre, qu'une "reconstitution de la mort de Maëlys est prévue ce jeudi 13 septembre, à cheval sur les départements de l'Isère et de la Savoie". Dans un communiqué, le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat "précise qu'il n'est pas informé de cet acte judiciaire" et "qu'il en demandera le report quand l'ordonnance prévoyant cet acte lui sera notifié, comme le prévoit le code de procédure pénale". Il fait également savoir "qu'il déclenche une nouvelle enquête pour cette nouvelle violation du secret de l'instruction".

C'est donc la deuxième enquête de ce type das cette affaire, la première, ouverte près de deux mois après la mort de la fillette, "est toujours en cours", a précisé le procureur. Elle avait été confiée à la police, alors que l'enquête est menée sur le terrain par la gendarmerie. Cette nouvelle "fuite à des conséquences : annoncer à l'avance une reconstitution dans ce type d'affaire très médiatisée relève de l'inconscience", a continué Jean-Yves Coquillat. 

Six mois après la disparition de Maëlys en août 2017, Nordahl Lelandais avait avoué le meurtre "involontaire" de l'enfant. Il est aussi soupçonné de l'assassinat du caporal Arthur Noyer et d'une agression sexuelle à l’encontre de sa jeune cousine. Il a été mis en examen dans les trois affaires.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire