1 min de lecture Faits divers

Meurthe-et-Moselle : il passe plus de 1.000 appels au Samu en trois mois

VU DANS LA PRESSE - Un homme a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir passé des appels malveillants et réitérés au Samu.

Hôpital Hôtel-Dieu
Hôpital Hôtel-Dieu Crédit : FRED DUFOUR / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum

Un homme a été jugé mardi 14 janvier devant le tribunal correctionnel de Briey en Meurthe-et-Moselle pour avoir passé plus de 1.000 appels au Samu. Des appels ne concernant aucune urgence médicale. 

Comme le rapporte le Républicain Lorrain, de janvier à mars 2019, l'individu d'une soixantaine d'années a donc harcelé les opérateurs du 15. Quand la personne qui lui répondait était une femme, il passait dans le registre du harceleur sexuel, lui demandant notamment "d'écarter les cuisses".

La représentante la représentante du CHRU de Nancy a tenu à mettre en avant le caractère dangereux de ces appels répétés qui "monopolisent les lignes d'un service de secours d'importance vitale". 

L'accusé a mis en cause sa maladie, étant atteint d'une sclérose en plaques comme raison le poussant à agir ainsi. Une défense qui n'a pas tenu puisque l'individu a été condamné à trois mois de prison avec sursis, 2.000 euros à verser au CHRU de Nancy pour le préjudice et 300 euros de frais de procédure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hôpitaux Tribunaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants