1 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : "Hors de question de retirer le LBD", dit Laurent Nuñez sur RTL

LE GRAND JURY - Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur estime que le lanceur de balles de défense est "indispensable" en cas "d'émeutes urbaines".

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Laurent Nunez était l'invité du Grand Jury Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Léa Stassinet

Le lanceur de balles de défense continuera à être utilisé par les policiers et gendarmes. Laurent Nuñez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur l'a affirmé très fermement ce dimanche 2 juin dans Le Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. "C'est une arme intermédiaire qui évite d'utilise l'arme létale, le pistolet", affirme-t-il. "Il est hors de question de la retirer et de revenir là-dessus".

"C'est une arme indispensable quand des situations dérivent en émeutes et violences urbaines", poursuit le membre du gouvernement. "Le LBD est utilisé tous les jours par nos policiers et nos gendarmes et heureusement, pour mettre fin à des troubles à l'ordre public, pour mettre fin à un refus d'obtempérer, pour se protéger quand leur vie est en danger", a poursuivi Laurent Nuñez.

Celui qui travaille étroitement avec Christophe Castaner s'est également exprimé sur les personnes blessées par les forces de l'ordre durant les manifestations des "gilets jaunes". Il ne souhaite "pas leur présenter d'excuses" et préfère s'en remettre "à la justice de (son) pays". 

"Il faut que vos auditeurs et téléspectateurs comprennent : quand il y a une agression contre des policiers et qu'il y a une riposte proportionnée, oui il peut y avoir des blessés. Et ce n'est pas parce qu'il y a une main qui a été arrachée ou un oeil qui a été éborgné que la violence est illégale", a lancé Laurent Nuñez. "Il faut surtout ne pas rendre acceptable que l'on puisse s'en prendre des policiers aux institutions de manières violente pour exprimer des convictions", a conclu le secrétaire d'État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Ministère de l'Intérieur Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants