1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Marseille : la mère de l'enfant retrouvé mort a avoué l'avoir tué
2 min de lecture

Marseille : la mère de l'enfant retrouvé mort a avoué l'avoir tué

Le corps sans vie du petit garçon de 12 ans avait été retrouvé sur les berges de l'Huveaune, dans le 11e arrondissement de Marseille, samedi 29 octobre.

La façade de l'hôtel de police de Marseille (illustration)
La façade de l'hôtel de police de Marseille (illustration)
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
AFP & Jeanne Le Borgne

Placée en garde-à-vue samedi soir, la mère du garçon autiste retrouvé mort à Marseille samedi 29 octobre, a reconnu l'avoir tué, "à l'aide d'un couteau pris dans la cuisine", annonce le parquet de Marseille. Cette femme de 39 ans a admis avoir été "dépassée par les crises de son fils". 

Elle a reconnu avoir d'abord "frappé son fils" dans son appartement vendredi, le jour où elle avait signalé sa "disparition", avant de l'emmener "dans le 'ravin'" (les berges de l'Huveaune, dans le 11e arrondissement de Marseille). Elle l'aurait ensuite tué sur place avec ce couteau. C'est le père et l'oncle de l'enfant qui ont découvert le corps de ce petit garçon de douze ans sans vie.

L'enfant est "décédé dans l’après-midi, avant même le signalement de sa disparition", a indiqué la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens. Quelques heures auparavant, elle avait signalé "de nombreuses traces de sang sur le trajet de la découverte du corps".

Une femme "qui aimait la vie"

La garde à vue de la mère, dès samedi soir, avait été motivée par les premiers constats de la police technique et scientifique dans l'appartement, qui laissaient apparemment peu de doute sur la thèse de l'infanticide.

À écouter aussi

Auprès des enquêteurs, la mère a évoqué "les crises" dont souffrait son fils de 11 ans, autiste, expliquant qu'"elle n’arrivait plus à gérer la situation" : "Ce jour-là", vendredi, elle a "estimé que cela ne finirait jamais", détaille la magistrate dans son communiqué.

"Je ne m'attendais pas à ce que ce soit ma sœur", a réagi auprès de l'AFP la tante de l'enfant, reconnaissant "cogiter" et "faire les cent pas" depuis la veille. "Elle était très protectrice de cet enfant, elle s'est battue" pour lui, a-t-elle assuré à propos de sa sœur, rappelant "sa jeunesse de bonne vivante, une jeune femme rigolote, qui aimait la vie". "Toute la famille a perdu deux êtres qui nous étaient très chers", a-t-elle insisté, oscillant entre incompréhension et volonté de comprendre ce geste.

Dès samedi, la quadragénaire avait expliqué que sa sœur, séparée de son mari, s'occupait "à plein temps" de son fils, son seul enfant, et n'exerçait pas de profession : "J'avais essayé de l'aider pour qu'elle se fasse accompagner par des institutions spécialisées, mais cela avait échoué".

La garde à vue de la mère a été prolongée et celle-ci sera présentée lundi à un juge d'instruction, en vue "d’une ouverture d’information judiciaire du chef de meurtre sur mineur de 15 ans", a indiqué la procureure.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire