2 min de lecture Justice

Macron et le procureur : "Ça nous rappelle Sarkozy avec les TV", dit un magistrat

INVITÉ RTL - Dominique Coujard, magistrat et ancien président de la cour d'assises de Paris, commente les interférences d'Emmanuel Macron sur la nomination du prochain procureur de Paris et plaide pour une séparation entre le siège et le parquet.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Macron et le procureur : "Ça nous rappelle Sarkozy avec les TV", dit un magistrat Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Cécile De Sèze

Il est devenu le visage de la lutte antiterroriste en France. François Molins quitte ses fonctions de procureur de la République de Paris pour rejoindre la Cour de Cassation après 7 ans de service. Mais son remplacement pose des problèmes.

Selon le syndicat de la magistrature, Emmanuel Macron veillerait particulièrement sur ce remplacement. Le Monde et Le Canard Enchaîné soutiennent qu'il serait personnellement intervenu pour écarter trois candidats.

Pour Dominique Coujard, magistrat et ancien président de la cour d'assises de Paris, "ce n'est pas un problème nouveau." Invité sur RTL le 27 septembre, il explique que le chef de l'État a "simplement modifié les usages".

À lire aussi
Michael Cohen est l'ancien avocat de Donald Trump justice
États-Unis : Michael Cohen, ex-avocat de Trump, condamné à 3 ans de prison

"Avant le président de la République choisissait, puisque c'est lui qui signe les nominations sur une liste proposée par le garde des Sceaux, poursuit-il. Là, il a retoqué madame Belloubet. C'est elle qui est plutôt humiliée qu'autre chose."

C'est révélateur d'une évolution, d'une exacerbation, d'une dérive autoritaire du pouvoir

Dominique Coujard, magistrat et ancien président de la cour d'assises de Paris
Partager la citation

"Il s'est dit 'c'est moi qui décide puisque c'est moi qui signe', ça nous rappelle un peu ce qu'il s'est passé avec Nicolas Sarkozy pour la nomination des présidents de chaînes de télé", en 2010. Sil "a le droit de le faire", selon le magistrat, c'est tout de même "révélateur d'une évolution, d'une exacerbation, d'une dérive autoritaire du pouvoir", estime-t-il.

Ce qui est enjeu, c'est la démocratie. Dominique Coujard cite alors Montesquieu et le principe de "l'équilibre des trois pouvoirs" : le législatif, l'exécutif et le judiciaire. "Ça fait longtemps que le judiciaire en a pris un peu plein la figure, mais ce qui est significatif c'est le renforcement du pouvoir exécutif et à l'intérieur, il y a le gouvernement et le président, ça se déplace encore plus vers le président. C'est tout."

Le magistrat plaide alors pour la séparation entre le parquet et le siège, à savoir les procureurs et les juges. "La séparation entre l'exécutif et le judiciaire, elle passe entre les juges et les procureurs, les procureurs sont du côté de l'exécutif, les juges sont indépendants".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Emmanuel Macron François Molins
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794949611
Macron et le procureur : "Ça nous rappelle Sarkozy avec les TV", dit un magistrat
Macron et le procureur : "Ça nous rappelle Sarkozy avec les TV", dit un magistrat
INVITÉ RTL - Dominique Coujard, magistrat et ancien président de la cour d'assises de Paris, commente les interférences d'Emmanuel Macron sur la nomination du prochain procureur de Paris et plaide pour une séparation entre le siège et le parquet.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/macron-et-le-procureur-a-nous-rappelle-sarkozy-avec-les-tv-dit-un-magistrat-7794949611
2018-09-27 12:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x_DVxVAvjUVQSXit5QvRjg/330v220-2/online/image/2018/0927/7794949572-6-minutes-pour-trancher-du-27-septembre-2018.jpg