1 min de lecture Hackers

Lot-et-Garonne : les pirates informatiques rançonnent la mairie de Sainte-Colombe-en-Bruilhois

Les pirates demandent 1.500 euros et menacent de doubler la somme chaque jour tant qu'ils n'auront rien reçu.

Une souris d'ordinateur (illustration)
Une souris d'ordinateur (illustration) Crédit : AFP / Robyn Beck
Michael Ducousso Journaliste

La petite mairie de Sainte-Colombe-en-Bruilhois, dans le Lot-et-et-Garonne, n'était sans doute pas préparée à cette éventualité. Le site de la commune de 1.700 habitants a été hacké et toutes les données de la municipalité sont détenues par des pirates informatiques qui demandent une rançon.

Hubert Duffour, l'édile local est catastrophé. Dans les colonnes de Sud-Ouest, il raconte que sa secrétaire a reçu un mail pour confirmer les méfaits "avec en pièces jointes deux documents provenant des données informatiques de la mairie, histoire de nous prouver qu'ils détenaient le contenu de notre serveur, et pour nous réclamer une rançon." Les hackers réclamaient 1.500 euros, mardi 10 mai, pour restituer les données en menaçant de doubler la somme jour après jour si rien n'était versé. Mais le maire est intransigeant : "Nous ne paierons pas."

La gendarmerie enquête et sensibilise les autres mairies

Depuis l'attaque informatique, une partie des données sauvegardées par le Centre de gestion de la fonction publique territoriale a pu être restituée. Cela concerne notamment les comptes, le budget et l'état civil. Mais tout ce qui a été fait sur les logiciels de bureautique municipaux reste perdu. La gendarmerie a ouvert une enquête et commence à informer les autres mairies du secteur pour qu'elles se protègent contre ce genre d'attaques.

Cependant, certains administrés ont du mal à croire à toute cette histoire de pirates informatiques. C'est notamment le cas de Joseph Bonotto, l'agriculteur qui accueille une ZAD sur son terrain de Sainte-Colombe. "La disparition de certains documents pourrait servir les intérêts de la commune dans le cadre du contentieux qui nous oppose sur le Plan local d'urbanisme", prévient-il, circonspect. "Il est aussi surprenant qu'une collectivité n'ait pas recours à des sauvegardes."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hackers Lot-et-Garonne Informatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants