1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 7h30 - Affaire Mila : l'un de ses 13 cyberharceleurs confie ses regrets
1 min de lecture

Les infos de 7h30 - Affaire Mila : l'un de ses 13 cyberharceleurs confie ses regrets

Le parquet a requis des peines allant jusqu'à 6 mois de prison avec sursis contre les 13 cyberharceleurs de Mila. L'un d'entre eux a présenté ses excuses à la jeune femme.

 Photo de Mila et de son avocat Richard Malka prise le 3 juin 2021 à Paris. (Illustration)
Photo de Mila et de son avocat Richard Malka prise le 3 juin 2021 à Paris. (Illustration)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Affaire Mila : l'un de ses 13 cyberharceleurs confie ses regrets
05:42
Le journal RTL de 7h30 du 23 juin 2021
05:42
Alice Moreno - édité par Camille Guesdon

Le parquet a requis une relaxe et des peines allant jusqu'à 6 mois de prison avec sursis contre les 13 jeunes gens jugés pour cyberharcèlement depuis le 3 juin à Paris, envers Mila, âgée de 18 ans. Parmi eux, Enzo est le seul à avoir présenté ses excuses à la jeune femme et ce procès lui a appris plusieurs choses notamment sur l'utilisation des réseaux sociaux.

Le jeune homme explique que "l'anonymat derrière les réseaux n'existe pas et qu'il n'y a pas à menacer telle ou telle personne juste parce qu'ils se sont exprimés par rapport à une religion ou par rapport à autre chose". Il a notamment indiqué qu'il ne laisserait plus d'insultes passer sur les réseaux sociaux : "Avant de poster ou partager un commentaire, il faut réfléchir. Je vais rentrer tranquillement chez moi et j'espère que Mila reprendra une vie normale".

À écouter également dans ce journal

Jura - Les salariés de la fonderie MBF sont en détresse. Le tribunal de commerce à prononcé la liquidation mardi 22 juin et n'a pas retenu l'offre de reprise. 270 salariés n'ont plus d'emploi.

Intempéries - Les recherches vont reprendre ce mercredi matin à Beauvais dans l'Oise pour tenter de retrouver le lycéen de 17 ans porté disparu depuis le mardi 22 juin après un violent orage. Le jeune homme venait de passer le grand oral du Bac.

À lire aussi

Gouvernement - Le Conseil d'État suspend la réforme de l'assurance chômage qui devrait entrer en vigueur au 1er juillet. Mais la ministre du Travail évoque un simple contretemps.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/