1 min de lecture Coronavirus

Les infos de 5h - Fête sauvage dans le Val-de-Marne : les habitants craignent un cluster

La fête clandestine qui a rassemblé 300 personnes dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre à Joinville-le Pont inquiètent les habitants qui craignent un foyer de contamination

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 5h - Fête sauvage dans le Val-de-Marne : les habitants craignent un cluster Crédit Image : Linh PHAM / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Julien Fautrat édité par Quentin Marchal

C'est une fête qui inquiète toute une commune. Au surlendemain de la fête clandestine qui a accueilli jusqu'à 400 personnes à Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne, samedi 14 novembre,  le voisinage craint qu'elle ne forme un cluster, en pleine épidémie du coronavirus. "Est-ce que les propriétaires ont la Covid ? parce qu'ils ne sont qu'à 300 mètres de chez nous" s'interroge un habitant.

Comme lui, de nombreux habitants se montrent indignés par la tenue de cet événement, à l'image d'une infirmière : "Ça m'a fait bondir car je suis dans un hôpital pédiatrique et on est sur la corde raide" face à la deuxième vague de la Covid-19. Ils ne comprennent pas également pourquoi la police n'est pas intervenue plus tôt : "300 personnes qui arrivent dans une rue, ça se voit" déplore l'un d'eux.

Selon la mairie plusieurs signalements pour tapage nocturne avaient été faits par des voisins du quartier. Trois personnes, dont le propriétaire du lieu de la fête, sont toujours en garde à vue ce lundi 16 novembre.

À écouter également dans ce journal

Justice - Trois ans après le meurtre de sa femme Alexia, Jonathann Daval est appelé à comparaître devant la Cour d'assises de la Haute-Saône, ce lundi 16 novembre, pour répondre de ces actes. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
Santé - Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a salué, dimanche 15 novembre, la légère embellie que connaît la France dans la deuxième vague de la Covid-19. "Nous reprenons le contrôle de l’épidémie" a-t-il affirmé.

Société - Ce week-end,  plusieurs rassemblements de catholiques se sont tenus un peu partout en France pour demander "le retour de la messe", interdite en raison de la pandémie de la Covid-19. Pour le moment, les lieux de cultes sont ouverts au public, mais ne peuvent accueillir aucune cérémonie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Fête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants