1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Procès du 13 novembre : images des attentats et récit glaçant d'un policier
2 min de lecture

Les infos de 18h - Procès du 13 novembre : images des attentats et récit glaçant d'un policier

Ce jeudi 16 septembre, un policier a livré un témoignage glaçant devant la Cour d'Assises spéciale de Paris. Plusieurs images des tueries au Carillon et au Petit Cambodge ont été dévoilées devant une salle figée dans le silence.

Les forces de sécurité à l'extérieur de la salle d'audience lors du procès des attentats du 13 novembre 2015 au Palais de Justice de Paris.
Les forces de sécurité à l'extérieur de la salle d'audience lors du procès des attentats du 13 novembre 2015 au Palais de Justice de Paris.
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Les infos de 18h - Procès du 13 novembre : les images des attentats présentées devant la Cour
15:09
Les infos de 18h du jeudi 16 septembre
15:09
Anne Le Henaff - édité par Florise Vaubien

L'horreur du 13 Novembre 2015 dans ses moindres détails. Les premières images des attentats ont été présentées ce jeudi 16 septembre devant la Cour d'Assises spéciale de Paris. La diffusion de ces clichés était accompagnée du témoignage d'un enquêteur dépêché sur les terrasses du Carillon et du Petit Cambodge peu après le drame

Quand il est arrivé, le périmètre était bouclé, raconte ce policier : "Il n'y avait pas un seul bruit, la seule chose qu'on entendait ce sont les portables des victimes qui sonnaient". "On est un groupe d'enquêteurs expérimentés, a-t-il expliqué, mais on n'a pas pu se mettre au travail immédiatement, c'était la sidération". 

L'homme a projeté plusieurs photos de ce qu'il n'appelle pas une scène de crime mais "une scène de guerre" : des plans larges et des corps que l'on devine sous les couvertures de survie. Le sol du Carillon est rouge de sang et les bols des clients sont encore sur le comptoir. 

"On a retrouvé 121 douilles percutées"

Devant ce récit glaçant, la salle d'audience s'est figée dans un silence absolu, les regards happés par les photos sur les écrans, tandis qu'une dizaine de psychologues surveillent les parties civiles. 

À lire aussi

Le policier, dont la voix s'est parfois troublée, a terminé par la projection d'un schéma de la scène vue d'en haut, l'occasion pour lui de citer les noms de chacune des 13 victimes, ces 13 corps dessinés entre les chaises et les tables du restaurant. "On a travaillé toute la nuit et on a retrouvé 121 douilles percutées. La scène a duré 2m30 : une des victimes a eu le corps (criblé) de 36 balles", a-t-il détaillé devant la Cour

À écouter également dans votre journal

Australie - 56 milliards d'euros qui tombent à l'eau : les autorités australiennes ont confirmé ce jeudi la rupture du "contrat du siècle" conclu avec la France en 2016 pour la fourniture de sous-marins. 

Faits divers - Après avoir reçu un mail frauduleux, un octogénaire a tenté de se suicider, dimanche, dans le Var. Ce courriel particulièrement crédible lui annonçait qu'il faisait l'objet d'une enquête pour pédopornographie. 

Handicap - À travers toute la France, une forte mobilisation a dénoncé le mode de calculs de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) que le gouvernement avait refusé de réviser au printemps dernier. Le montant de cette aide est lié aux revenus du conjoint.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/