2 min de lecture Justice

Les infos de 18h - Affaire Daval : Jonathann ému aux larmes au premier jour du procès

Le procès de Jonathann Daval, accusé d’avoir tué son épouse en 2017, s’est ouvert ce lundi 16 novembre. L'accusé, ému aux larmes, a confirmé qu'il avait agi seul.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Affaire Daval : Jonathann ému aux larmes au premier jour du procès Crédit Image : BENOIT PEYRUCQ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 6
Samuel Goldschmidt édité par Florise Vaubien

Le premier jour du procès de Jonathann Daval, accusé d’avoir tué sa femme Alexia en octobre 2017, a eu lieu ce lundi 16 novembre devant les assises de Haute-Saône au palais de justice de Vesoul. L’homme en pleurs lors de la disparition de son épouse avait marqué les esprits puisqu’il avait ensuite avoué être responsable de sa mort. Trois ans plus tard, l'accusé, ému aux larmes, a répondu aux questions devant la cour. 

Il était difficile de lire ses réactions en raison de l'épaisse vitre du box et du masque obligatoire. Toutefois, lorsque la cour a rappelé les faits survenus cette nuit d'octobre 2017, Jonathann Daval s'est agité et a cligné des yeux durant de longues secondes. "Pouvez-vous nous dire que vous avez agi seul"?, lui demande le président. "Oui", répond aussitôt le mis en cause. 

Sur les bancs de la famille, la mère d'Alexia, Isabelle Fouillot, a vécu une journée éprouvante et dénonce le discours de la défense. "C'était très tendu : la défense était agressive, et j'avais du mal à entendre des mensonges", déplore-t-elle. "Les SMS... C'était juste pour qu'il revienne vers elle", ajoute Mme Fouillot.

Les sms qualifiés de brutaux d'Alexia à Jonathann l'accusant de ne pas savoir lui faire d'enfant ont été beaucoup exploités par les avocats de l'accusé, car toutes les auditions des enquêteurs montrent qu'ils ont très vite été au courant des problèmes de couple des Daval. Des problèmes qui auraient poussé Jonathann à bout et entraîné son passage à l'acte pour ses avocats. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
États-Unis
Violences au Capitole : plus de 150 personnes inculpées

Coronavirus - "Nous reprenons le contrôle de l’épidémie", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, dimanche 15 novembre. Il a toutefois prévenu qu'"il est trop tôt pour relâcher nos efforts". 

Vaccin - Un deuxième vaccin serait efficace à près de 95%, a annoncé Moderna qui attend le feu vert pour son administration d’urgence. Toutefois, "un vaccin ne suffira pas" pour vaincre l’épidémie, a nuancé le patron de l’OMS. 

Confinement - Faut-il autoriser les déplacements et les réunions de famille à Noël ? Comment y arriver sans provoquer une flambée de l’épidémie ? Le gouvernement planche sur un véritable casse-tête pour que les Français célèbrent les fêtes de fin d’année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants