1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 12h30 - Incidents au Stade de France : Lallement reconnait "un échec"
1 min de lecture

Les infos de 12h30 - Incidents au Stade de France : Lallement reconnait "un échec"

Le préfet de police de Paris a reconnu ce jeudi 9 juin "un échec" sur la gestion des incidents survenus au Stade de France le 28 mai dernier.

Le préfet de police de Paris Didier Lallement le 9 juin 2022
Le préfet de police de Paris Didier Lallement le 9 juin 2022
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
RTL Midi du 09 juin 2022
00:23:57
RTL Midi du 09 juin 2022
00:23:57
Gautier Delhon-Bugard - édité par William Vuillez

Après le fiasco du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions le 28 mai dernier, le préfet de police de Paris était entendu ce jeudi matin 9 juin par le Sénat. Didier Lallement évoque un échec, le mot est lâché, mais il assume :  "N'éludant pas mes responsabilités, je regarde ou du moins j'essaie de regarder avec la plus grande lucidité possible, ce qui s'est passé autour du Stade de France ce soir là". 

"C'est à l'évidence un échec car des personnes ont été bousculées ou agressées alors que nous leur devions la sécurité. Mais à un moment, toutes les indications qui me remontaient m'ont fait craindre un drame par écrasement, une bousculade de plusieurs milliers de gens", dit-il.

Selon lui, "les décisions prises étaient les seules qui pouvaient garantir l'intégrité physique des personnes et la tenue du match". 

À écouter également dans ce journal

Saône-et-Loire - Une adolescente de 13 ans a été retrouvée morte ce jeudi 9 juin au matin à Clessé, à une quinzaine de kilomètres de Mâcon en Saône-et-Loire. Le corps sans vie a été découvert par un témoin derrière la mairie du village, près de l'école. Il a immédiatement contacté la gendarmerie. 

À lire aussi

Refus d'obtempérer - Le conducteur du véhicule soupçonné d'un refus d'obtempérer lors d'un contrôle à Paris, a été présenté jeudi 9 juin à un magistrat à l'issue de sa garde à vue. Lors d'une conférence de presse, sa sœur a pris la parole. "Je sais que mon frère n'aurait jamais été capable de foncer sur la police ou d'écraser la police", dit-elle.

Législatives 2022 - À trois jours du premier tour des législatives, Emmanuel Macron va poursuivre jeudi la bataille sur le terrain de la sécurité lors d'un déplacement dans le Tarn.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/