2 min de lecture Vidéo

Les actualités de 18h - Affaire Baupin : relaxe requise pour les médias et accusatrices de l'ex-député

Denis Baupin voulait laver son honneur en poursuivant Mediapart et France Inter pour diffamation. La procureure a demandé ce vendredi 8 février la relaxe des journalistes.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 18h - Les journalistes, qui accusaient Denis Baupin, ont été relaxés Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alice Moreno
et Leia Hoarau

Mediapart et France Inter avaient révélé les accusations d'agressions sexuelles visant l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale. Des accusations pour lesquels Denis Baupin n'a pas été poursuivi car les faits étaient prescrits.

Ce procès en diffamation s'est transformé cette semaine en tribune pour ces accusatrices. Jeudi 7 février, Cécile Duflot, en pleurs, est venue raconter l'agression dont elle aurait été victime. Et ce vendredi soir, la procureure a demandé la relaxe des médias et des accusatrices de Denis Baupin.

Malgré la longue plaidoirie de l'avocat de Denis Baupin, qui dénonce un lynchage médiatique de son client, les réquisitions de son client sont clairement à la faveur de tous les prévenus. "Je ne vais pas faire durer le suspens", entame-t-elle, "Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de condamnation". 

Elle salut d'abord le courage de toutes les personnes qui sont venues témoigner à la barre. Selon, les accusatrices de Denis Baupin, aujourd'hui prévenues, font toutes un récit sincère et constant des faits qu'elles dénoncent. La procureure souligne, une fois encore, l'absence de Denis Baupin à l'audience, et requiert la relaxe pour ces femmes qui l'accusent de harcèlement et d'agressions sexuelles.

À lire aussi
Des veaux dans un élevage (illustration) associations
VIDÉO - L214 dévoile des images choquantes de veaux battus, isolés et malades

Puis elle en vient au travail des journalistes qui ont révélé l'affaire : "un travail sérieux et qui ne mérite pas de condamnation non plus". Selon elle, ce procès est "la preuve de la cécité de Denis Baupin face aux faits". Pour conclure, elle rappelle la nécessité de la lutte contre le silence des victimes des violences sexuelles. Un soulagement pour les six prévenues qui sont sorties de la salle les larmes aux yeux.

À écouter également dans ce journal

Service civique - Les contours du service national universel (SNU) se précisent, à 4 mois de son lancement. Près de 3.000 jeunes volontaires testeront en juin prochain la première phase du SNU, promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Treize départements-pilotes ont été retenus pour cette expérimentation.

Jeux vidéos - Les 450 magasins de jeux vidéos Micromania sont menacés de fermeture. 1.500 emplois sont concernés. Mais c'est en réalité la maison-mère américaine qui va mal. Gamestop est en effet concurrencée par les grandes surfaces et les ventes en ligne.

Justice - Jean-Claude Romand, le faux docteur, reste finalement en prison. Condamné à la perpétuité pour avoir tué 5 membres de sa famille en 1993, celui qui s'est fait passer pour un médecin pendant plus de 15 ans, a vu sa demande de libération conditionnelle rejetée ce vendredi 8 février. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants