1 min de lecture Justice

Affaire Denis Baupin : début du procès en diffamation

ÉCLAIRAGE - Le procès en diffamation de "Mediapart", France Inter et de plusieurs femmes accusant Denis Baupin d'agression sexuelle et de harcèlement a débuté ce lundi.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Affaire Baupin : début du procès en diffamation contre les accusatrices et des médias Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Alice Moreno | Durée : | Date : La page de l'émission
Alice Moreno
et Marie-Pierre Haddad

L'ancien député écologiste Denis Baupin avait été accusé de harcèlement sexuel, mais ce lundi 4 février, c'est lui qui accuse. Il poursuit en diffamation plusieurs femmes et journalistes. Les révélations avaient surgi en 2016. Mais la justice n'avait pas donné suite, les faits étant trop anciens, donc prescrits. 

C'est donc un douloureux retour de flammes pour ces accusatrices qui n'ont pas pu le poursuivre sur le fond, mais qui devront se justifier d'avoir osé briser le silence. Elles sont six sur le banc des prévenues, à devoir répondre de leurs accusations devant Denis Baupin

Toutes ces femmes ne s'attendaient certainement pas à un tel dénouement après leurs témoignages, car jamais les faits d'agressions sexuelles ou de harcèlement, qu'elles reprochent à l'ancien député écologiste, n'ont fait l'objet d'un procès. 

Denis Baupin ne sera pas présent à l'audience

Quatre plaintes visaient pourtant Denis Baupin. Une enquête avait été ouverte. Mais en mars 2017, le procureur de Paris annonçait le classement sans suite de la procédure. Il écrivait alors : "Les faits dénoncés sont pour certains susceptibles d'être qualifiés pénalement, mais ils sont prescrits". Le dossier de plusieurs centaines de pages qui synthétisent les investigations sera toutefois évoqué, lors du procès cette semaine. L'audience pourrait donc finalement servir de tribune judiciaire aux accusatrices

À lire aussi
Isabelle Balkany au micro de RTL (illustration) levallois
Levallois : Isabelle Balkany, maire par intérim, préside son premier conseil municpal

Les journalistes de France inter et Mediapart qui ont révélé l'affaire sont aussi poursuivis. Avec ce procès en diffamation, Denis Baupin espère dénoncer ce qu'il qualifie de lynchage médiatique. Ancien vice-président de l'Assemblée nationale, il n'a aujourd'hui plus aucun mandat politique et ne sera pas présent à l'audience. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Denis Baupin EELV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants