1 min de lecture Faits divers

Le chauffeur de bus agressé à Bayonne est décédé ce vendredi

INFO RTL - Le chauffeur violemment agressé à Bayonne il y a 5 jours est mort ce vendredi 10 juillet à 17h30, a annoncé sa famille.

Le centre hospitalier de Bayonne (illustration)
Le centre hospitalier de Bayonne (illustration) Crédit : GAIZKA IROZ / AFP
Vincent Serrano
édité par Léa Stassinet

Depuis 5 jours, Philippe Monguillot, chauffeur de bus à Bayonne, se trouvait en état de mort cérébrale après une violente agression. Il est décédé ce vendredi 10 juillet à 17h30, a annoncé sa famille à RTL. "Nous avons décidé de le laisser partir. Les médecins étaient pour et nous aussi", a confié l'une de ses filles, Marie.

Selon le parquet de Bayonne, Philippe Monguillot a été victime d'une agression "d'une extrême violence" alors qu'il voulait contrôler le ticket d'une personne et exigeait le port du masque pour trois autres. Âgés de 22 et 23 ans et connus des services de police, deux hommes soupçonnés d'avoir porté les coups ont été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et écroués. Deux autres individus, des trentenaires, ont été écroués et mis en examen, notamment pour "non assistance à personne en danger".

L'agression de ce père de famille avait suscité une grande émotion dans la commune basque, tout comme dans le pays tout entier. Mercredi 8 juillet au soir, quelque 6.000 personnes vêtues de blanc ont participé à une marche en hommage à la victime, défilant derrière l'épouse et les trois filles de la victime. 

"À ces personnes-là qui ont retiré la vie de mon père, la vie de ma mère, notre vie à nous, qu'elles payent, mais fort. J'ai envie qu'elles souffrent. Je veux qu'elles ressentent ce qu'on ressent là maintenant", avait confié l'une des filles de la victime au micro de RTL. "On nous l'a enlevé, on a rien demandé, il a été travailler et il a trouvé la mort. On ne peut pas enlever la vie de quelqu'un pour un ticket de transport", fustigeait Véronique, l'épouse de la victime, au lendemain du drame.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Bayonne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants