2 min de lecture Jonathann Daval

Jonathann Daval, le faux gendre idéal

PORTRAIT - Principal suspect dans l'enquête sur le meurtre de son épouse Alexia, il sera confronté vendredi 7 décembre à sa belle-famille, qu'il accuse du crime.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Jonathann Daval, le faux gendre idéal Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Il était le petit dernier qu'on couve plus qu'un autre, le chouchou de sa maman, Martine, maîtresse femme qui a élevé seule ses six enfants (le père est mort brutalement d'un infarctus, ndlr). C'est qu'il est fragile, le petit : il est asthmatique, il a des problèmes d'audition. À cause d'une scoliose, il porte un corset, les autres gamins se moquent. En plus, le môme développe un TOC, il se lave sans arrêt et nettoie tout autour de lui, aujourd'hui encore.

Les psys y voient la conséquence d'une probable agression sexuelle dans l'enfance, totalement refoulée, mais il nie farouchement. Son enfance, apparemment, est sans histoire. Ado, il traînait comme plein d'ados avec sa bande de potes. Ça parlait foot, ça parlait filles... Mais Jonathann, il ne parlait pas trop, à l'époque déjà. Timide, chétif malgré le sport, pas très viril, dit-on.

C'est pourtant ce garçon-là qui va séduire la jolie Alexia. Il a 21 ans, elle en a 17, mais c'est elle qui fait le premier pas. Le ton est donné pour les 12 ans qui suivent. "Elle était tout pour lui" raconte une amie. 'Il disait j'ai trouvé la femme de ma vie". C'est un couple fusionnel, avec une passion commune pour la course à pied, mais qui va bientôt se heurter à la difficulté d'avoir un enfant.

À lire aussi
Grégory Gay (à droite), le beau-frère d'Alexia Daval, avec la famille Daval, le 5 novembre 2017. Jonathann Daval
Affaire Daval : Jonathann est passé aux aveux en voyant une photo

Elle suit un traitement hormonal, il a des pannes. Atmosphère électrique. Pourtant l'informaticien reste le garçon lisse qu'il a toujours été : employé modèle, gendre idéal, toujours tiré à quatre épingles, toujours prêt à rendre service. Poli, effacé, quasi transparent : "On passait des repas entiers sans échanger deux mots", dit son beau-frère, "on finissait par l'oublier".

Une personnalité caméléon

Depuis on a découvert un autre visage. Au minimum celui d'un menteur, un homme qui avait rédigé un scénario de son alibi, appris par cœur pour ne pas s'embrouiller devant les enquêteurs. Un homme qui jurait à Alexia qu'il ne voyait jamais sa mère, elles étaient fâchées toutes les deux. En vérité, il était chez elle tous les jours. À sa femme, il disait qu'il faisait des heures supplémentaires, à son patron, il a raconté qu'il soignait son asthme.

Pour les experts, aucun doute : Jonathann Daval est un individu dangereux, une personnalité caméléon qui tente de dissimuler ses rêves de toute puissance. Il s'apitoie beaucoup sur son sort, ne supporte pas que son image soit ternie. En prison, il continue à clamer son amour pour sa femme, un amour admiratif selon les psys, une adoration proche de celle d'un enfant pour sa mèreLa sienne le défend, coûte que coûte. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jonathann Daval Vidéo Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795835062
Jonathann Daval, le faux gendre idéal
Jonathann Daval, le faux gendre idéal
PORTRAIT - Principal suspect dans l'enquête sur le meurtre de son épouse Alexia, il sera confronté vendredi 7 décembre à sa belle-famille, qu'il accuse du crime.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/jonathann-daval-le-faux-gendre-ideal-7795835062
2018-12-06 21:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/c-MbNzEX_Xd4N3whRoEgSQ/330v220-2/online/image/2018/0706/7794016764_jonathann-daval-en-conference-de-presse-en-novembre-2017.jpg