2 min de lecture Gilets jaunes

Jérôme Rodrigues blessé : deux versions s'opposent

Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil au cours d'une manifestation des "gilets jaunes", samedi 26 janvier. Mais l'origine de sa blessure est encore inconnue et deux versions s'opposent. L'IGPN a été saisie.

Jérôme Rodrigues, un "gilet jaune" blessé lors des manifestations du 26 janvier 2019
Jérôme Rodrigues, un "gilet jaune" blessé lors des manifestations du 26 janvier 2019 Crédit : ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Les images publiées sur Twitter sont impressionnantes. Elles montrent le visage tuméfié de Jérôme Rodrigues quelques instants après avoir été blessé à l’œil, place de la Bastille. Il aurait été touché alors qu'il demandait à plusieurs cortèges de rallier la "nuit jaune" place de la République. Munition d'un Lanceur de balles de défense (LBD), éclat de grenade ou autre projectile... : l'origine de sa blessure reste inconnue à ce stade.

Pendant la scène, c'est lui qui est en train de filmer, samedi 26 janvier vers 16h, place de la Bastille. On voit à ce moment-là un petit mouvement de foule, des policiers qui arrivent. Quelque chose explose et Jérôme Rodrigues s'effondre.

Mais la cause de la blessure reste encore à déterminer. Plusieurs versions entrent en contradiction. D'un côté, selon nos informations, les forces de l'ordre affirment qu'il s'agissaient d'une grenade de désencerclement. Après avoir roulé à terre, comme la doctrine d'emploi le préconise, celle-ci a explosé et Jérôme Rodrigues aurait été touché par un de ses éclats.

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron le 22 décembre 2018. Élysée
"Gilets jaunes" : ces jours où Emmanuel Macron a été ébranlé par la crise

Balle de défense, grenade de désencerclement ou autre projectile ?

D'un autre côté, l'avocat de Jérôme Rodrigues, Philippe de Veulle, contacté par RTL, a affirmé que la figure du mouvement des "gilets jaunes" aurait été touchés par un tir de lanceur de balles de défense.

Jérôme Rodrigues, toujours hospitalisé, a indiqué à LCI que l'un des projectiles qui l'a touché, tiré selon lui par un lanceur de balles de défense (LBD), avait été "ramassé" par des témoins. "Tout se passe très vite. On me lance une grenade et je me prends une balle. J'ai été doublement attaqué. Une grenade au pied et la balle", a déclaré M. Rodrigues à LCI, accusant les autorités d'"abattage dans les règles de l'art".  

Le projectile ramassé par des témoins sera "mis à disposition" de l'IGPN qui a été saisie samedi par le préfet de police de Paris pour faire la lumière sur les circonstances de cette blessure. Une enquête a également été ouverte samedi par le parquet de Paris, selon une source judiciaire.

C'est systématique : 81 enquêtes ont déjà été ouvertes depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" à chaque fois qu'il y a un blessé grave ou qu'une plainte est déposée, ce qui est le cas pour Jérôme Rodrigues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Police Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796355910
Jérôme Rodrigues blessé : deux versions s'opposent
Jérôme Rodrigues blessé : deux versions s'opposent
Jérôme Rodrigues a été blessé à l’œil au cours d'une manifestation des "gilets jaunes", samedi 26 janvier. Mais l'origine de sa blessure est encore inconnue et deux versions s'opposent. L'IGPN a été saisie.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/jerome-rodrigues-blesse-deux-versions-s-opposent-7796355910
2019-01-27 13:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IqjeNt6FZsfm8n2hAmywew/330v220-2/online/image/2019/0127/7796355972_jerome-rodrigues-un-gilet-jaune-blesse-lors-des-manifestations-du-26-janvier-2019.jpg