1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. INVITÉ RTL - "Fraude massive" aux faux billets évoquée par Darmanin : "C'est grotesque", tacle le maire de la métropole de Liverpool
2 min de lecture

INVITÉ RTL - "Fraude massive" aux faux billets évoquée par Darmanin : "C'est grotesque", tacle le maire de la métropole de Liverpool

Steve Rotheram, le maire de la métropole de Liverpool, estime que la version avancée par Gérald Darmanin est une "une tentative désespérée d'éviter les responsabilités". Il demande des excuses aux autorités françaises.

Le maire de Liverpool Steve Rotheram.
Le maire de Liverpool Steve Rotheram.
Crédit : Paul ELLIS / AFP
Steve Rotheram, le maire de la métropole de Liverpool était l'invité de RTL
00:08:22
Steve Rotheram, le maire de Liverpool, répondait aux questions de Julien Sellier
00:08:22
Julien Sellier - édité par Nicolas Barreiro

Des milliers de spectateurs anglais bloqués à l'entrée du Stade de France, des vols et agressions de supporters, des gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre... La finale de la Ligue des champions a été émaillée de divers incidents qui prennent de l'ampleur. 

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a de son côté dénoncé une "fraude massive, industrielle et organisée de faux billets" pour justifier ces dysfonctionnements. Selon lui, "30.000 à 40.000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet soit avec des billets falsifiés".

Pour Steve Rotheram, le maire de la métropole de Liverpool, invité sur RTL, cette version est "grotesque". Il demande des excuses aux autorités françaises, qui ont mis en cause les supporters anglais, "qui ont fait preuve d'une patience et d'un stoïcisme incroyable" selon l'édile. 

"Bien sûr, il (Gérald Darmanin) doit avoir des preuves de ce qu'il avance, sinon il induirait en erreur les Français et les fans de foot du monde entier. S'il y a 40.000 faux tickets, alors nous sommes curieux de voir ça. Ça fera bien sur l'objet de l'enquête indépendante lancée", assène-t-il. "Franchement, nous savons tous que cela a été inventé sur place, c'est grotesque. Je pense qu'ils essaient de dévier l'attention".

Je ne me sentais pas en sécurité à l'approche du stade"

Steve Rotheram, le maire de la métropole de Liverpool
À lire aussi

Steve Rotheram a assisté à la confusion autour du Stade de France avant le début du mach. Il a même été victime de pickpockets qui lui ont dérobé son téléphone, son argent, sa carte de crédit, ses papiers d'identité et ses billets pour le match. "Les gangs étaient bien organisés, ce sont des choses qui arrivent, ce n'est pas grave", assure-t-il. "Je n'ai pas été agressé, on m'a juste volé des choses. (…) Je ne me sentais pas en sécurité à l'approche du stade".

"Je fais partie de ces gens à qui la gendarmerie a demandé d'escalader. Donc j'ai enlevé ma veste, celle où mon téléphone était rangé et j'ai escaladé", décrit le maire de la métropole de Liverpool. "Ensuite, je me suis rendu compte que ma poche avait été fouillée, que j'avais été volé. Je n'ai pas pu voir qui m'avait volé, c'était si rapide, si organisé". 

Une fois arrivé dans l'enceinte, l'édile a évoqué le chaos ambiant à l'extérieur aux autres personnalités, dont le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin. "J'ai parlé à la présidente de la ligue anglaise, à Nicolas Sarkozy, au président de la FIFA. La plupart montraient de la compassion (…) mais Aleksander Ceferin s'est montré dédaigneux, il ne voulait pas croire ce qu'il se passait".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/