1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. INFO RTL - Coronavirus à l'école : une mère convoquée par la police pour un mauvais test
2 min de lecture

INFO RTL - Coronavirus à l'école : une mère convoquée par la police pour un mauvais test

La maman d'un enfant scolarisé en maternelle dans les Yvelines s'était emportée le 10 janvier dernier, lorsque la directrice n'avait pas voulu accepter son fils car le test n'avait pas été réalisé en pharmacie.

Des enfants de maternelle dans une salle de classe (illustration)
Des enfants de maternelle dans une salle de classe (illustration)
Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Cindy Hubert - édité par Florine Boukhelifa

Une femme convoquée par la police... pour une simple affaire de test  ! Le mois dernier, une mère de famille originaire des Yvelines a été visée par une plainte déposée par l'école maternelle où est scolarisé son fils pour "mise en danger de la vie d'autrui", a appris RTL.

L'histoire a démarré lorsque cette maman s'est contentée d'un autotest maison pour justifier de la bonne santé de son enfant, tandis que le protocole appliqué dans les écoles imposait à l'époque que celui-ci soit réalisé en pharmacie ou en laboratoire.

Ce qui était initialement une petite affaire a ensuite pris des proportions démesurées, d'abord avec un échange houleux devant les grilles de l'école le 10 janvier dernier, quand cette mère de famille comprend que la directrice ne va pas accepter son petit garçon, pourtant négatif.

Interrogée pendant "plus de deux heures"

Quelques jours plus tard, surprise, la maman est convoquée par la police pour mise en danger de la vie d'autrui. Cette dernière "est interrogée pendant plus de deux heures pour s'expliquer sur les faits", relate son avocate, maître Laure Ingouf, qui dénonce une situation ubuesque.

À lire aussi

"Les directeurs d'établissements et bon nombre d'enseignants font ce qu'ils peuvent et sont aussi confrontés aux parents qui en ont marre, notamment cette maman. Son fils n'était quasiment pas allé à l'école en décembre, car la classe était sans arrêt fermée", précise le conseil.

"Donc quand on vous refuse un enfant parce qu'il a un autotest et non un test réalisé en pharmacie alors que celui-ci est négatif et que le Premier ministre explique que c'est la même chose le soir-même, il faut aussi comprendre que pour les parents ça devient du grand n'importe quoi", poursuit l'avocate.

Jointe par RTL, la directrice n'a pas voulu s'expliquer sur le fait d'être allée jusqu'à saisir la justice. L'académie, elle, souligne que la mère de famille s'était régulièrement positionnée contre la vaccination et que son attitude menaçante le jour de l'incident a retenu la directrice, laissant ses élèves sans surveillance.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.