1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendie à Paris : une habitante de l'immeuble placée en garde à vue
2 min de lecture

Incendie à Paris : une habitante de l'immeuble placée en garde à vue

Au moins huit personnes sont mortes dans l'incendie de leur immeuble dans le XVIe arrondissement de Paris, dans la nuit du 4 au 5 février. Il y a aussi une trentaine de blessés.

L'incendie à Paris dans le XVIe arrondissement a fait au moins huit morts
L'incendie à Paris dans le XVIe arrondissement a fait au moins huit morts
Crédit : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Incendie à Paris : une femme placée en garde à vue
01:12
Incendie à Paris : "le bilan n'est peut-être pas encore définitif", dit le préfet de police
02:17
Thomas Pierre & AFP

La piste criminelle semble se confirmer. Une habitante d'un immeuble ravagé par un violent incendie dans la nuit du 4 au 5 février à Paris a été interpellée et placée en garde à vue. 

Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, l'a annoncé en communiquant un nouveau bilan alourdi à 10 morts. "Une personne a été interpellée, c'est une femme, elle est actuellement en garde à vue", a-t-il déclaré. D'après nos informations, c'est la Brigade anti-criminalité (BAC) qui l'a interpellée à 00h53.

Il s'agit d'une "habitante" de l'immeuble d'à côté, âgée de 40 ans. D'après nos informations, elle a tenu des propos confus aux policiers, à tel point que ceux-ci s'interrogent sur ses facultés mentales. Ils pourraient demander une expertise psychologique. Elle aurait également fait un séjour en hôpital psychiatrique.


La personne a été interpellée alors qu’elle mettait le feu à une voiture et à une poubelle, confirme sur RTL Michel Delpuech, le préfet de police de Paris : "effectivement cette personne a été de la sorte mise en cause. Aux enquêteurs d’approfondir, de faire ce travail, mais cette orientation (…) paraît plus que sérieuse". D'après nos informations, elle semblait avoir consommé de l'alcool. 

À lire aussi


Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort" et confiée à la police judiciaire, a annoncé le parquet de Paris. 

Une querelle de voisinage ?

Dès lors, la piste de la querelle de voisinage est étudiée. Interrogé sur cette information par Yves Calvi, le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a confirmé qu'il s'agissait d'une piste de l'enquête : "On laissera la police donner des informations complémentaires mais c'est l'une des pistes explorées par les enquêteurs", a-t-il indiqué. 

D'après nos informations, la femme interpellée habite au 17bis de la rue Erlanger, l'immeuble juste à côté de celui qui a été incendié. En garde à vue, elle aurait raconté avoir eu une querelle avec l'un de ses voisins. Elle aurait tenté dans un premier temps de mettre le feu à son véhicule dans la rue, une information qui reste à confirmer. Elle s'en serait ensuite prise au logement de son voisin. Toujours d'après nos informations, elle aurait mis le feu à plusieurs endroits de l'immeuble : au deuxième, au septième et au huitième étages.

Plus d'informations à suivre sur RTL.fr

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/