1 min de lecture Violence

Hauts-de-Seine : plusieurs jeunes mis en examen après des violences du 14 juillet

VU DANS LA PRESSE - Le département des Hauts-de-Seine a été le théâtre de nombreux débordements et dégradations sur la voie publique, durant la nuit du lundi 13 au mardi 14 juillet.

Alertée, la BAC a identifié le groupe de mineurs et placé deux individus en garde à vue. (illustration)
Alertée, la BAC a identifié le groupe de mineurs et placé deux individus en garde à vue. (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Des festivités qui virent au débordement puis à la sanction. Le parquet de Nanterre a annoncé, ce samedi 18 juillet, plusieurs mises en examen et condamnations après des violences en marge de la fête nationale du 14 juillet.

Comme le rapporte France Bleu Paris, un jeune de 17 ans connu de la justice a été mis en examen et écroué pour "destruction par un moyen dangereux pour les personnes" et "participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences et de dégradations ou destruction de bien", après l'incendie d'un bus de la RATP à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, durant la nuit du lundi 13 au mardi 14 juillet.

Par ailleurs, deux jeunes majeurs ont été placés en détention provisoire après l'incendie d'un abribus et de poubelles à La Garenne-Colombes et des jets de mortiers, toujours dans la nuit du 13 au 14 juillet. Trois jeunes de 14 à 16 ans ont également été déférés devant la justice.

Enfin, un adolescent de 13 ans a été déféré pour "participation à un attroupement armé" après l'incendie d'une barricade et des jets de projectiles à Villeneuve-la-Garenne. À Suresnes, toujours dans les Hauts-de-Seine, la sûreté territoriale du département enquête encore après l'incendie d'un bus RATP et des tirs de mortiers. Neuf gardes à vue ont été levées dans cette affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violence 14 juillet Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants