1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Haute-Garonne : un adolescent en colonie de vacances se noie dans un lac
1 min de lecture

Haute-Garonne : un adolescent en colonie de vacances se noie dans un lac

Un adolescent de 15 ans qui se trouvait en colonie de vacances s'est noyé dans un lac ce jeudi 19 août en fin d'après-midi. La baignade y était pourtant interdite depuis 1976.

Un sapeur-pompier (illustration)
Un sapeur-pompier (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Romain Giraud

Un drame terrible s'est produit ce jeudi 19 août en fin d'après-midi. Un adolescent de 15 ans qui se trouvait en colonie de vacances s'est en effet noyé dans un lac situé dans la commune de Barbazan, au sud de Toulouse en Haute-Garonne, selon une information de La Dépêche, confirmée par RTL. 

Selon La Dépêche, une baignade dans ce lac souvent fréquenté l'été, était organisée ce jeudi pour divertir la colonie. Pendant plusieurs heures, les enfants se sont amusés dans l'eau mais l'un d'entre eux n'est pas remonté à la surface. 

Malgré l'intervention rapide du Smur et des pompiers aux alentours de 18h, les nombreuses tentatives de réanimation n'ont pas permis de sauver la vie à l'adolescent, originaire de Toulouse, qui avait pourtant été retrouvé très rapidement.  

La baignade était interdite depuis 1976

Le reste de la colonie est très choquée par ce drame et une cellule psychologique a été mise en place. Le parquet a ouvert une enquête et plusieurs auditions sont actuellement en cours pour déterminer les circonstance exactes de l'accident. Selon les informations de RTL, la baignade était proscrite sur le site du lac, pourtant assez fréquenté, depuis 1976. Reste à l'enquête de déterminer si les moniteurs étaient au courant. 

À lire aussi

Contacté par France Bleu Occitanie, la maire de la commune Michelle Stradere affirme que "cela fait des années que la baignade est interdite sur ce lac qui est d'origine glacière dont nous ne maîtrisons pas le fond. C'est un lac qui est interdit à la baignade par un arrêté municipal de 1976, qui est affiché autour du lac mais qui n'est pas respecté. Nous avons de gros soucis pour faire respecter les arrêtés. Le lac n'a pas de fond, il est très envasé. Un monsieur s'y est noyé il y a six ans". Michelle Stradere a ajouté que, parmi les animateurs, un maître-nageur encadrait les enfants. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/