1 min de lecture Faits divers

Gironde : un homme tué au fusil de chasse devant chez lui

Un homme de 45 ans a été tué au fusil de chasse, dans la nuit de vendredi à samedi 19 septembre, devant chez lui, à Barsac, en Gironde. Le mobile du meurtre n'est pas encore connu.

Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Une patrouille de gendarmerie (illustration) Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Tout est encore très confus dans cette affaire. Dans la nuit de vendredi à samedi 19 septembre, un homme de 45 ans a été abattu par un individu devant sa maison à Barsac (Gironde), au fusil de chasse.

L'épouse de la victime, a prévenu les secours et la gendarmerie, mais son mari n'a pas survécu aux trois coups de fusil, comme l'explique Sud-Ouest. En revanche, les gendarmes ont rapidement identifié et interpellé l'auteur présumé du meurtre, sur la base de plusieurs indications. L'homme, une connaissance de la victime, a été arrêté à Podensac, à 6 km du lieu des faits. Selon une source proche de l'enquête, les deux hommes ne s'étaient pas fréquentés depuis plusieurs années.

La fusillade a eu lieu vers 2h du matin samedi 19 septembre. Intrigués par des bruits de voiture, devant chez eux, la victime et sa femme sont sortis de leur domicile pour voir. L'homme s'est alors retrouvé face à une voiture, dont l'occupant a fait feu sur lui à plusieurs reprises à courte distance avec un fusil de chasse, avant de prendre la fuite.

En état de choc, la femme de la victime, âgée de 50 ans, a fait l'objet d'une prise en charge psychologique. De son côté, le suspect a été placé en garde à vue, prolongée dimanche, et devrait être déféré lundi devant un magistrat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meurtre Gironde
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants