1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Gilets jaunes" : venu se renseigner au commissariat, il se retrouve en détention
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : venu se renseigner au commissariat, il se retrouve en détention

Un homme a été identifié comme l'auteur présumé de violences lors des manifestations des "gilets jaunes", les 1er et 8 décembre au Puy-en-Velay, alors qu'il demandait des renseignements au commissariat.

Des "gilets jaunes" devant la mairie du Puy-en-Velay le 17 novembre 2018
Des "gilets jaunes" devant la mairie du Puy-en-Velay le 17 novembre 2018
Crédit : Thierry Zoccolan / AFP
Eléanor Douet & AFP

Un quadragénaire, venu pour obtenir de simples renseignements auprès du commissariat du Puy-en-Velay (Haute-Loire), a été identifié par des policiers comme l'auteur présumé de violences lors des manifestations des "gilets jaunes" et a été placé en détention provisoire, a-t-on appris mercredi 12 décembre auprès du parquet.

L'homme de 45 ans, qui était venu mardi demander des renseignements au sujet d'une amende, a été reconnu par des fonctionnaires de police mobilisés lors des rassemblements de "gilets jaunes" des 1er et 8 décembre au Puy-en-Velay. Le 1er décembre la préfecture de Haute-Loire avait été incendiée par des manifestants, entraînant l'interpellation de douze

Il a été placé en garde à vue pour "outrage et violence sur personnes dépositaires de l'autorité publique et participation à un groupement illicite en vue de commettre des dégradations et violences", a précisé à l'AFP le procureur de la République Nicolas Rigot-Muller, confirmant une information de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Présenté dans la foulée à un juge, il a été placé en détention provisoire mardi soir dans l'attente de son jugement en comparution immédiate vendredi, selon la même source. "C'est curieux de demander des renseignements, voire de l'aide, à des personnes sur lesquelles vous exerciez des violences quelques jours auparavant", a estimé le procureur.

À lire aussi

Douze personnes avaient été interpellées en Haute-Loire après un rassemblement de "gilets jaunes" le 1er décembre au Puy-en-Velay au cours duquel la préfecture avait été incendiée. La situation avait également dégénéré en fin de journée lors de la manifestation du 8 décembre.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/