1 min de lecture Manifestations

"Gilets jaunes" : 116 enquêtes ouvertes par l'IGPN, 10 blessures irréversibles aux yeux

INFO RTL - Selon nos informations, 116 enquêtes ont été ouvertes par l'IGPN après des plaintes déposées par des manifestants. Les lanceurs de balles de défense sont mis en cause 36 fois depuis le 17 novembre.

Des manifestants "gilets jaunes" à genoux face à des gendarmes, à Strasbourg le 12 janvier 2019
Des manifestants "gilets jaunes" à genoux face à des gendarmes, à Strasbourg le 12 janvier 2019 Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Thomas Prouteau et Léa Stassinet

En pleine polémique sur la dangerosité des lanceurs de balles de défense (LBD), les chiffres que nous nous sommes procurés continuent d'alimenter les doutes. Selon nos informations, 116 enquêtes ont été ouvertes par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) après des plaintes déposées par des "gilets jaunes" contre des policiers. Parmi elles, les lanceurs de balles de défense sont mis en cause au moins 36 fois depuis le 17 novembre. Dans 19 cas, leur implication a été confirmée.

Les enquêtes ouvertes par l'IGPN vont de simples insultes présumées des forces de l'ordre jusqu'aux blessures les plus graves recensées par les manifestants. Parmi elles, l'IGPN dénombre désormais 10 blessures irréversibles au yeux et une vingtaine de "gilets jaunes" en tout blessés à cet endroit. 

Des chiffres qui se rapprochent de ceux évoqués par le collectif militant "Désarmons-les" et le journaliste indépendant David Dufresne. Ils recensent en effet une vingtaine de blessés au niveau des yeux, la plupart éborgnés. En revanche, si l'IGPN ne communique pas sur le nombre total de blessés, le collectif et le journaliste parlent eux d'une centaine de personnes, en majorité victimes de tirs de LBD : des manifestants surtout mais aussi des journalistes et des passants. 

À lire aussi
Maxime Nicolle, connu sous le nom de Fly Rider Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : une vidéo d'un CRS filmée par Maxime Nicolle, fait polémique

Des accusations relativisée par le secrétaire d'État à l'Intérieur, Laurent Nuñez. "Les policiers n'attaquent pas les manifestants, c'est faux. Ils protègent les manifestants, ils viennent mettre un terme aux exactions de manifestants violents. (...) Notre action est proportionnée et elle est surtout contrôlée", a-t-il martelé sur RTL, rappelant que les LBD ont servi 9.000 fois depuis la mi-novembre. 

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Manifestations Gilets jaunes Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796411006
"Gilets jaunes" : 116 enquêtes ouvertes par l'IGPN, 10 blessures irréversibles aux yeux
"Gilets jaunes" : 116 enquêtes ouvertes par l'IGPN, 10 blessures irréversibles aux yeux
INFO RTL - Selon nos informations, 116 enquêtes ont été ouvertes par l'IGPN après des plaintes déposées par des manifestants. Les lanceurs de balles de défense sont mis en cause 36 fois depuis le 17 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/gilets-jaunes-116-enquetes-ouvertes-par-l-igpn-10-blessures-irreversibles-aux-yeux-7796411006
2019-02-01 10:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zrE7owFWqgKLkZsk1UI3zg/330v220-2/online/image/2019/0113/7796218674_des-manifestants-gilets-jaunes-a-genoux-face-a-des-gendarmes-a-strasbourg-le-12-janvier-2019.jpg