1 min de lecture Gilets jaunes

Fin de la garde à vue du "gilet jaune" Jérôme Rodrigues, soupçonné de violences conjugales

Jérôme Rodrigues avait été placé en garde à vue, dimanche 28 juillet, dans une affaire de violences conjugales envers sa compagne, qui a affirmé de son côté n'avoir subi aucune violence. Le parquet prendra une décision ultérieurement après examen du dossier.

Jérôme Rodrigues, l'un des porte-paroles des "gilets jaunes", en février 2019
Jérôme Rodrigues, l'un des porte-paroles des "gilets jaunes", en février 2019 Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Nicolas Scheffer
et AFP

Entendu depuis 10h30 par les enquêteurs dans une affaire de violences conjugales envers sa compagne, la garde à vue de Jérôme Rodrigues, figure emblématique du mouvement des "gilets jaunes", a été levée en milieu de soirée, ce dimanche 28 juillet. Une altercation l'aurait opposé à sa compagne enceinte.

Le procureur a précisé que les faits se sont déroulés sur la commune de Thorigny, en Vendée, près de La-Roche-sur-Yon, et que les gendarmes sont intervenus. Cette version a été contredite par sa compagne Jenni elle-même : "J'ai fait une crise d'angoisse suite à cela et j'ai décidé d'appeler les pompiers pour qu'ils viennent me chercher".

Après avoir été hospitalisée environ deux heures, elle a affirmé que "le procureur de la République a décidé de faire son coup de pub en plaçant Jérôme en garde à vue. Quand je suis sortie de l'hôpital, on m'a auditionnée, on a tenté de me faire dire un tissu de mensonges, dont celui d'avoir subi des violences conjugales". En attendant, la garde à vue de Jérôme Rodrigues peut durer 24 heures et être prolongée de la même durée pour une éventuelle mise en examen.

À lire aussi
La ville de Nancy, en Lorraine faits divers
Nancy : la permanence d'une députée LaREM taguée

"Le parquet prendra une décision ultérieurement après examen du dossier", a indiqué le procureur de la République Hervé Lollic dans un communiqué, en précisant que les déclarations de sa compagne avait varié au cours de la journée

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Violences Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798118023
Fin de la garde à vue du "gilet jaune" Jérôme Rodrigues, soupçonné de violences conjugales
Fin de la garde à vue du "gilet jaune" Jérôme Rodrigues, soupçonné de violences conjugales
Jérôme Rodrigues avait été placé en garde à vue, dimanche 28 juillet, dans une affaire de violences conjugales envers sa compagne, qui a affirmé de son côté n'avoir subi aucune violence. Le parquet prendra une décision ultérieurement après examen du dossier.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/fin-de-la-garde-a-vue-du-gilet-jaune-jerome-rodrigues-soupconne-de-violences-conjugales-7798118023
2019-07-28 17:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7H5bY3rQDK-n2b_a2fQN5g/330v220-2/online/image/2019/0430/7797535248_jerome-rodrigues-l-un-des-porte-paroles-des-gilets-jaunes-en-fevrier-2019.jpg