1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Féminicides : quels dispositifs de protection sont mis en place ?

Féminicides : quels dispositifs de protection sont mis en place ?

ÉCLAIRAGE - 39 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2021. Mais quels sont les dispositifs mis en place par la justice pour protéger ces victimes de violences conjugales ?

Chaque année, plus de 200.000 femmes sont victimes de violences conjugales
Chaque année, plus de 200.000 femmes sont victimes de violences conjugales
Crédit : DR
Féminicides : quels dispositifs de protection sont mis en place ?
02:23
Cindy Hubert
Journaliste

Trois jours après l'assassinat de Chahinez par son ex-conjoint à Mérignac, l'émotion ne retombe pas. Les associations réclament des réponses urgentes de la part du gouvernement, davantage de moyens pour faire appliquer la loi.

Sur les 39 féminicides commis depuis le début de l'année 2021, 13 l'ont été par arme à feu. Confisquer toutes les armes dans les affaires de violences familiales était pourtant l'une des mesures phare du grenelle. La loi existe, a été votée, mais sur le terrain, on est loin du systématisme. 

Le téléphone "grave danger" est un appareil muni d'une touche unique dont peuvent disposer les femmes victimes de violences pour appeler les secours. Certains dormaient dans des placards, ce n'est plus le cas. 1.746 ont été déployés dans toute la France, 1.300 sont utilisés en ce moment. Il y a quelques jours encore, un homme menaçant a été interpellé à Lyon quelques minutes après l'appel.

En ce qui concerne le bracelet anti-rapprochement, cela tâtonne encore un peu. Le dispositif existe depuis six mois, mais la justice n'a prononcé que 62 bracelets. Aujourd'hui, 37 hommes en portent un. La justice dispose de 1.000 bracelets, mais l'appareil étant contraignant (le boîtier sonne de manière intempestive, réglages compliqués en zones urbaines), ils ont souvent été restitués.

À lire aussi

Cette surveillance électronique porte malgré tout de l'espoir, car elle permet de combler des périodes délicates, à haut risque, entre la plainte et le procès ou quand l'auteur sort de prison.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/