1 min de lecture Faits divers

Expulsion mortelle à Chambéry : "Il faut que la police paye", dit la femme de la victime

DOCUMENT RTL - Lakhdar Bey, 50 ans est décédé d'un malaise cardiaque lors de l'expulsion d'un logement qu'il occupait avec sa famille. Son épouse Fatima s'exprime pour la première fois et demande à ce que justice soit faite.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Expulsion mortelle à Chambéry : "Il faut que la police paye", dit la femme de la victime Crédit Image : Un habitant de Chambéry pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Serge Pueyo édité par Léa Stassinet

"Je n'arrêterai pas jusqu'à ce qu'ils payent". Fatima Bey, 36 ans, était là lors de l'expulsion de sa famille d'un logement d'une cité HLM de Chambéry, mercredi 3 juillet. Une intervention qui a  tourné au drame puisque son mari Lakhdar est décédé d'un malaise cardiaque après avoir été emmené par les policiers. 

"J'ai dit au policier d'arrêter, je lui ai demandé 'pourquoi vous mettez les menottes ? Il est malade, il a fait trois AVC, laissez-le tranquille'. Mais le policier m'a dit : 'Je m'en fous', et il a continué, il l'a allongé par terre, a mis le pied sur lui et lui a mis les menottes devant mes enfants qui lui demandaient aussi d'arrêter", raconte Fatima Bey, qui s'exprime pour la première fois au micro de RTL.

"Quelqu'un de malade, il ne faut pas lui faire ça. Son coeur était trop faible", poursuit-elle. Fatima Bey réfute le fait que son mari ait été violent à l'arrivée des policiers dans l'appartement. "Il ne voulait pas partir, on n'a pas le choix. Avec quatre enfants on va aller où ? Mon mari voulait faire le bien pour nos enfants", assure-t-elle.

L'épouse de la victime confie à RTL qu'elle va porter plainte. "Je demande la justice, et j'ai pris un avocat. Il faut que la police paye pour ce qu'elle a fait à mon mari", conclut-elle. 

À lire aussi
Un avion de type Cessna (illustration) faits divers
La Réunion : deux morts et deux blessés dans le crash d'un avion

De son côté, le parquet a précisé que l'autopsie de Lakhdar Bey n'avait relevé aucune trace de coup ou de violence, et a saisi la police des polices, l'IGPN pour "recherche des causes de la mort'.

Lakhdar Bey
Lakhdar Bey Crédit : DR
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Chambéry Expulsions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants