1 min de lecture Savoie

Décès lors d'une expulsion à Chambéry : "Pas de violences policières" pour Laetitia Philippon

RÉACTION - D'après la directrice départementale de la sécurité de Savoie, l'homme est décédé des suites d'un malaise qu'il a fait dans le véhicule des policiers, et non à cause de quelconques violences policières.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Un homme est mort d'un arrêt cardiaque en pleine expulsion de son logement Crédit Image : Capture vidéo RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière Journaliste RTL

Un homme est décédé mercredi 3 juillet d'un arrêt cardiaque alors qu'il était expulsé avec sa famille de leur logement qu'ils squattaient à Chambéry. Les policiers étaient venus assister l'huissier lors de l'expulsion. Ils l'ont menotté et embarqué. L'homme de 50 ans a été victime d'un malaise. Il était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des pompiers.

Pour Laetitia Philippon, directrice départementale de la sécurité de Savoie, il n'y a pas eu de violences policières, seulement une tentative des forces de l'ordre de calmer l'homme, qui ont fait ce qu'ils ont pu pour le sauver.

"Au cours de l'expulsion est arrivé le père de famille énervé, excité. Il a essayé de s'en prendre physiquement à l'huissier, il a donné des coups de poings dans des vitres dans le logement de l'appartement et les a brisées, ce qui a contraint les policiers à le maîtriser et à procéder à son arrestation" raconte-t-elle à RTL. "Alors qu'il se trouvait dans la voiture, il a été pris de convulsions. Aussitôt les policiers ont pratiqué un massage cardiaque pendant de longues minutes (...). Quand les pompiers sont arrivés, l'homme avait fait un nouvel arrêt cardiaque qui lui a été fatal", conclut-elle. 

Une enquête a été ouverte

Des voisins de la famille ont, eux, témoigné des violences commises par les policiers sur le père de famille. "Devant sa femme et ses enfants, ils l'ont traîné dans la voiture comme un chien, avec les menottes" déclare l'un d'entre eux. Une vidéo montre l'homme genoux par terre en train d'être emmené dans le véhicule. 

À lire aussi
Affaire Lelandais : les familles de deux disparus de la Drôme ont demandé un appel à témoins (photo d'illustration) l'heure du crime
Le deuil blanc : chaque année 1000 disparitions inexpliquées en France

Une enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été ouverte pour faire la lumière sur l'affaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Savoie Police IGPN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants