1 min de lecture États-Unis

États-Unis : il assassine son père en direct sur la plateforme Zoom

Les faits sont survenus jeudi 21 mai dans la ville d’Amityville, non loin de New York. Le père a été poignardé à mort par son fils lors d'une réunion virtuelle.

Zoom est l'application de vidéoconférence la plus populaire pendant le confinement.
Zoom est l'application de vidéoconférence la plus populaire pendant le confinement. Crédit : Zoom
Maxime Magnier et AFP

Le confinement et l’ensemble des solutions d’éloignement des personnes, décidées pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, donnent aussi à voir d’horribles scènes. Ce fut le cas jeudi 21 mai, lorsqu’un Américain de 32 ans a tué son père alors que ce dernier participait à une rencontre virtuelle sur la plateforme Zoom.

Dwight Powers, 72 ans, a été poignardé à mort par son fils, Thomas Scully-Powers, en milieu de journée, dans la ville d'Amityville, à Long Island. La localité est célèbre depuis la fin des années 1970, grâce au film d’horreur qui porte son nom, sorti en 1979.

Ce sont des participants à cette réunion virtuelle qui, voyant ce qui se passait, ont appelé les urgences, a indiqué la police dans un communiqué. "On ne sait pas ce qu'ils ont vu. On pense qu'ils étaient une vingtaine" à participer à la réunion, a indiqué un responsable de la police, Kevin Beyrer, au journal local Newsday. "Ils l'ont juste vu disparaître de l'écran puis ont entendu respirer difficilement".

Le premier meurtre connu sur Zoom

Le fils a tenté de s'échapper, mais a été rattrapé par la police non loin du lieu du crime, et brièvement hospitalisé. Il est sorti de l'hôpital vendredi matin, et devait être officiellement inculpé ce vendredi pour meurtre, a précisé la police.

À lire aussi
Snapchat et Instagram ont suspendu l'accès aux GIF dans leur application États-Unis
Snapchat modère à son tour les messages de Trump "incitant à la violence raciale"

Les faits commis par le trentenaire américain constituent le premier meurtre connu perpétré lors d'une réunion sur la plateforme Zoom, a indiqué la police du comté de Suffolk, dans la banlieue new-yorkaise. Le nombre d'utilisateurs y a explosé, ces dernières semaines, avec les mesures de confinement. Des millions de gens se retrouvent désormais quotidiennement pour discuter, boire un verre ou fêter des anniversaires, sur des plateformes comme Zoom, Google Hangouts ou FaceTime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants