5 min de lecture Connecté

Confinement : Skype, Teams, Jitsi... Quelles alternatives à Zoom pour les visioconférences ?

Très populaire pendant le confinement, l'application Zoom a été épinglée pour des failles de sécurité. Des alternatives plus sécurisées existent.

Zoom est l'application de vidéo conférences la plus populaire du confinement
Zoom est l'application de vidéo conférences la plus populaire du confinement Crédit : Zoom
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

L'application de vidéoconférences Zoom s'est révélée comme l'une des plateformes les plus populaires pour rester en contact avec ses proches et assurer le travail à distance pendant le confinement. Passée de 10 à 200 millions d'utilisateurs dans le monde en quelques semaines seulement, elle s'est aussi tristement illustrée par son incapacité à maîtriser cette croissance fulgurante en étant mise en cause dans un certain nombre de failles de sécurité et pour un manque de transparence.

Plusieurs reproches sont adressés à l'application. Contrairement aux promesses de la société, les visioconférences ne sont pas chiffrées de bout en bout, ce qui signifie que l'entreprise peut accéder au contenu des conversations et des vidéos. Ces dernières semaines, des utilisateurs de Zoom ont également été victimes de "Zoom bombing", et ont eu la désagréable surprise de voir des internautes s'inviter dans leurs conversations pour partager des images choquantes. Plusieurs rapports ont aussi fait état de la fuite de données personnelles.

La success story de Zoom a pris du plomb dans l'aile et un certain nombre d'entreprises et d'administrations ont demandé à leurs employés de trouver une alternative à l'application : Google, SpaceX, la Nasa mais aussi plusieurs écoles américaines ont déserté la plateforme. En France, la Direction interministérielle du numérique a fortement déconseillé le service et une députée de la majorité à invité l'Assemblée nationale à trouver une solution plus respectueuse de la souveraineté française

Pour remonter la pente, Zoom a pris un certain nombre d'engagements en matière de sécurité. En attendant que ces efforts portent leurs fruits, il est recommandé de prendre un certain nombre de précautions si vous êtes amené à devoir vous connecter à la plateforme dans le cadre de vos activités professionnelles ou personnelles. Car il y a de fortes chances que votre entreprise ne déroge pas à ses nouvelles habitudes de confinement et continue d'y organiser ses réunions matinales. 

À lire aussi
Un smartphone affichant une batterie faible (illustration) Connecté
Comment économiser la batterie votre smartphone cet été

Si vous avez la possibilité de migrer, il existe des alternatives moins dangereuses pour votre vie privée que nous allons évoquer dans cet article. Mais toutes ne sont pas forcément aussi efficaces que Zoom selon vos usages. Car en plus de sa simplicité et de sa gratuité, le point fort de la plateforme américaine réside dans sa capacité à absorber un grand nombre de connexions simultanées (jusqu'à 100 participants) émanant d'écosystèmes différents, ce qui n'est pas le cas de toutes les solutions concurrentes.

Jitsi Meet, gratuit, illimité mais capricieux

Les spécialistes de la sécurité informatique recommandent l'utilisation du logiciel libre Jitsi Meet, conseillé par Edward Snowden et l'État français, ou d'une solution comme Tixeo, recommandée par l'ANSSI et la CNIL. 

Disponible sur iPhone, Android, Mac et PC, Jitsi Meet propose à peu près les mêmes fonctionnalités que Zoom. Elle est gratuite, ne nécessite pas la création d'un compte et peut être connectée à Google Chrome, Officie 365, Slack et Google Calendar. Elle propose aussi des options comme le partage d'écran ou la possibilité de "muter" des participants.

Cette solution peut faire l'affaire pour les appels en visio en petit comité. Car si elle ne limite pas le nombre de participants, elle montre des signes de faiblesse lorsque leur nombre est trop élevé, selon les retours effectués par des utilisateurs qui en ont fait récemment l'expérience.

Jitsi est une plateforeme de visioconférences open source
Jitsi est une plateforeme de visioconférences open source Crédit : Jitsi

Recommandée par la Cnil pour la mise en place du télétravail, la plateforme Tixeo propose les mêmes fonctionnalités de base et a l'avantage d'assurer un chiffrement des communications de bout en bout, ce qui signifie que ni un tiers, ni l'entreprise montpelliéraine qui édite la solution ne peuvent accéder au contenu des discussions. Mais le service s'adresse aux professionnels avec un abonnement plutôt conséquent qui n'est pas à la portée de tous.

Whereby, jusqu'à 4 personnes

La plateforme Whereby est une solution européenne qui permet de créer des salle de discussion virtuelles à plusieurs accessibles directement depuis un navigateur Internet et sur mobile. Simple d'utilisation et fluide, ce service ne nécessite pas d'inscription préalable et est gratuit jusqu'à quatre interlocuteurs. Au-delà, il faut s'acquitter d'un abonnement à 9.99 euros par mois pour 12 participants et à 59.99 euros mensuels pour 50 participants. 

La plateforme a défrayé la chronique récemment lorsqu'un internaute nu s'est invité dans une visioconférence avec des enfants qui n'était pas sécurisée en tapant au hasard des URL standards générées par le service. Comme sur Zoom, il faut bien penser à verrouiller les conversations que vous créez.

Microsoft Teams, Slack et Discord, pour travailler en équipe

La solution de Microsoft dédiée aux entreprises est calibrée pour le travail collaboratif : elle permet l'échange de messages et de documents et offre la possibilité de passer des appels audio ou vidéo. Intégrée par défaut pour les entreprises qui utilisent la suite Office 365, la plateforme est sécurisée par un système d'authentification à deux facteurs et chiffre les données en transit. 

Microsoft a supprimé la limite du nombre de participants de la version gratuite pour encourager son utilisation durant le confinement. Le nombre d'appels vidéo passés sur Team a bondi de 1.000% en mars, selon l'entreprise américaine.

Microsoft Teams
Microsoft Teams Crédit : Microsoft

Très utilisé par les professeurs et les étudiants pour organiser des classes virtuelles depuis le début du confinement, Discord propose des fonctions classiques de messagerie collaborative mais peut aussi passer des appels vidéo regroupant jusqu'à dix personnes avec des options comme le partage d'écran et le plein écran. 

La plateforme américaine Slack est également très prisée en entreprise pour organiser le travail et communiquer avec les équipes. Il est possible de passer des appels vidéo mais seuls les calls en duo sont gratuits.

Jusqu'à 50 personnes pour Skype et Messenger

Premier logiciel à populariser les appels en visioconférences gratuits, Skype permet d'organiser des réunions en ligne sans téléchargement pouvant regrouper jusqu'à 50 participants. La plateforme a l'avantage d'être aussi stable et simple à utiliser que Zoom avec des options pour contrôler les autorisations des participants. En revanche, elle n'est pas chiffrée de bout en bout et ne se prêt pas aux appels au contenu sensible.

La plateforme de visioconférences de Google, Hangout Meets, permet d'inviter jusqu'à 25 personnes gratuitement et jusqu'à 250 personnes en version payante. Intégrée à la suite de logiciels maison G Suite, elle se synchronise automatiquement avec les contacts et le calendrier Gmail et fonctionne aussi bien sur un smartphone Android que sur un PC. Une adresse Gmail est nécessaire pour créer une réunion, pas pour la rejoindre. 

Facebook propose aussi des conférences vidéo gratuites avec Messenger, qui peut regrouper jusqu'à 50 personnes mais nécessite un compte Facebook, et WhatsApp, qui peut passer des appels vidéo jusqu'à 4 personnes maximum inscrites avec un numéro de téléphone.

FaceTime, pour les fans d'Apple

FaceTime est une solution alternative très confortable et sécurisée par rapport à Zoom mais elle nécessite que tous les participants soient équipés d'un iPhone, d'un iPad ou d'un Mac pour fonctionner. En plus d'être très stable, elle tolère jusqu'à 32 participants et utilise le chiffrement des données de bout en bout ce qui garantit un haut niveau de sécurité pour les informations échangées durant les discussions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Confinement Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants