1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Enlèvement de Mia : Rémy Daillet impliqué dans une autre affaire de soustraction d’enfants ?
2 min de lecture

Enlèvement de Mia : Rémy Daillet impliqué dans une autre affaire de soustraction d’enfants ?

VU DANS LA PRESSE - Le gourou suspecté dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia aurait potentiellement joué un rôle important dans une affaire de soustraction d’enfants en novembre dernier.

Rémy Daillet-Wiedemann, à l'époque chef de file du Modem de la région Midi-Pyrénées (2009).
Rémy Daillet-Wiedemann, à l'époque chef de file du Modem de la région Midi-Pyrénées (2009).
Crédit : REMY GABALDA / AFP
Nicolas Barreiro
Journaliste

Le principal suspect dans l'enlèvement de la petite Mia en avril et figure d'un mouvement complotiste, Rémy Daillet-Wiedmann, fait à nouveau parler de lui ce vendredi 11 juin. Selon l'Est Républicain, il est probable qu'il ait joué un rôle dans une affaire de soustraction d’enfants à Quingey, dans le Doubs.

Au mois de novembre dernier, les services de l’aide sociale à l’enfance interviennent dans un domicile à Quingey, dans le cadre d'une décision de placement provisoire du juge. Les quatre enfants n'étaient pas scolarisés, leurs parents étaient fermement opposés aux institutions. Arrivés sur place, la famille en question, menée par le père, se barricade.

Face à cette situation délicate, un important dispositif est déployé composé de négociateurs et d'unités d'intervention, dont le GIGN de Satory, qui a décollé des Yvelines pour rejoindre le Doubs. À l'intérieur du domicile, les négociateurs entendent une discussion entre le père et un inconnu, une voix qui semble provenir d'un ordinateur ou d'un téléphone. 

Un certain "Rémy"

L'affaire s'achèvera finalement sans problème. Les forces de l'ordre sont parvenues à rentrer dans l'appartement mais n'ont pas pu discuter avec le mystérieux interlocuteur. Plus tard, les enquêteurs ont découvert que le père s'adressait à "Rémy", sans avoir la moindre idée de qui il pouvait s'agir. 

À lire aussi

Quelques mois plus tard, le 13 avril 2021, une alerte enlèvement est diffusée. Une fillette de 8 ans a été kidnappée. Il s'agit de Mia Montemaggi, elle sera retrouvée quelques jours plus tard, auprès de sa mère en Suisse. Le nom de Rémy Daillet-Wiedmann ressort de cette affaire, il sera d'ailleurs visé par un mandat d'arrêt international puis arrêté en Malaisie où il séjournait irrégulièrement. 

Pour les enquêteurs, la disparition de Mia sert de déclic dans cette affaire de soustraction d’enfants. Le père de famille confirme qu'"il avait parlé à un certain Rémy, domicilié en Malaisie", précise Etienne Manteaux, le procureur de la République, interrogé par l'Est Républicain.  "Ce monsieur leur conseillait de refuser de collaborer avec les institutions", a-t-il ajouté. 

Ces éléments ont été transférés à la juridiction interrégionale spécialisée de Nancy. Cette dernière va démarrer les investigations afin de connaître les liens qui auraient pu exister entre Rémy Daillet et cette famille.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/