1 min de lecture Justice

Engie condamné à près de 900.000 euros pour démarchage abusif

Des commerciaux du fournisseur d'électricité relevaient les compteurs de Français avant d'abonner les victimes, sans leur consentement.

>
Engie accusé de démarchage frauduleux : Betty témoigne Crédit Image : CHRISTOPHE SIMON / AFP | Crédit Média : Julien Courbet/"Ça peut vous arriver" | Durée : | Date :
Petit Biscuit et AFP

Le fournisseur d'électricité a été de nouveau condamné pour démarchage abusif auprès de particuliers. La Répression des fraudes annonce qu'Engie a été condamné à verser près de 900.000 euros pour sa pratique commerciale.

Les agents du gendarme de Bercy "ont mis en évidence des manquements de la part d'Engie quant aux obligations règlementaires visant à protéger les consommateurs dans le cadre d'un démarchage téléphonique", complète la Répression des fraudes dans un communiqué.

Une enquête a eu lieu entre juin 2017 et février 2019 après plusieurs plaintes de consommateurs. "Des contrats de fourniture d'énergie ont été conclus sans que la confirmation de l'offre faite par démarchage téléphonique n'ait été transmise au consommateur sur support durable comme une lettre ou un courriel", détaille l'administration de contrôle.

Engie a aussi refusé à plusieurs reprises des droits de rétractation et n'a pas respecté son obligation d'informer les consommateurs qu'ils pouvaient faire appel à un Médiateur de l'énergie, chargé de régler les litiges.

L'entreprise déjà condamnée

À lire aussi
Fabien Clain, l'un des deux frères Toulousains qui ont revendiqué les attentats du 13 Novembre à Paris. jihadisme
Terrorisme : l'aînée du clan Clain jugée pour avoir tenté de rejoindre la Syrie

Ce n'est pas la première fois que le concurrent d'EDF est condamné. Le 14 mars 2019, la Cour d'appel de Versailles avait déjà jugé que l'entreprise était en tort et avait infligé une amende d'un million d'euros de dommages et intérêt à Électricité de France.

Plusieurs témoignages d'arnaques étaient remontés, notamment dans l'émission "Ça peut vous arriver", présentée par Julien Courbet sur RTL. "Deux démarcheurs sont passés à la maison. Ils m'ont proposé une offre sans augmentation d'électricité pendant trois ans, en me disant qu'ils venaient de chez Engie", racontait Betty, le 14 octobre.

Elle avait alors laissé les commerciaux relever son compteur et plus tard, lorsqu'elle s'est inquiétée, Engie lui a fait savoir qu'elle avait signé un contrat, ce que Betty nie. Pendant l'émission de Julien Courbet, Engie a présenté ses excuses, remboursé Betty et précisé que 40 vendeurs indélicats avaient été "retirés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Décision de justice EDF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants