1 min de lecture Justice

Ariège : Elle vole à son patron pour 70.000 euros de tickets à gratter

VU DANS LA PRESSE - Une femme a soutiré pour 70.000 euros de ticket à gratter à son employeur. Elle a été condamnée à 18 mois de prison avec sursis.

Des jeux à gratter de la Française des Jeux
Des jeux à gratter de la Française des Jeux Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Petit Biscuit

Gratter, toujours gratter, gratter encore plus. Les jeux de grattage étaient devenus une addiction pour Elvira qui a failli lui valoir de dormir en prison. Lorsque son patron avait les yeux tournés, elle s'amusait à découvrir les tickets à gratter que son employeur vendait dans sa brasserie. 

Elle en volait tous les jours, rapporte La Dépêche du Midi. Et les sommes s'additionnent : pour 264 euros un jour, 561 euros un autre, jusqu'à 750 euros en une seule journée. C'est l'expert-comptable en charge de l'entreprise qui a découvert le pot aux roses en remarquant un trou dans la comptabilité de 70.000 euros.

L'employeur a poursuivi Elvira, qui au moment de l'audience a pris conscience de l'ampleur de son détournement n'a pas nié les faits. "Elle a prétendu qu'elle remboursait ce qu'elle prélevait avec les tickets gagnants, selon son avocat Frédéric Baby cité par le quotidien régional. Mais c'est mathématiquement impossible : la Française des Jeux ne reverse aux gagnants que 60 % des mises". 

La quarantenaire a été condamnée à 18 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve de 18 mois. Elle devra rembourser la somme de 68.000 euros à son employeur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Française des jeux Décision de justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants