1 min de lecture Armée

Coronavirus: deux nouveaux cas à bord du porte-avions Charles de Gaulle

Deux mois après une épidémie qui avait touché plus de mille marins à son bord, le porte-avions Charles-de-Gaulle a détecté deux cas positifs supplémentaires à la Covid-19.

Le porte-avions Charles de Gaulle à Toulon, en 2019
Le porte-avions Charles de Gaulle à Toulon, en 2019 Crédit : Christophe SIMON / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Le coronavirus fait à nouveau parler de lui sur le Charles Gaulle. La préfecture maritime de Toulon a indiqué, ce mercredi 10 juin, que deux nouveaux cas de la Covid-19 ont été détectés parmi des marins du porte-avions français. Cette constatation arrive deux mois après une épidémie qui avait touché plus de mille marins à son bord.

"C'est un marin qui présentait des symptômes de la Covid-19 vendredi à bord qui a été testé positif", a déclaré une porte-parole de la préfecture maritime de Toulon, confirmant une information du quotidien régional Var-Matin.

Parmi la trentaine de contacts identifiés, à bord et à terre, de ce marin, un seul avait été testé positif mercredi soir, "un marin qui avait été déjà été testé positif lors du premier épisode", a-t-elle ajouté. La préfecture maritime estime qu'"à priori le premier marin a contracté le virus dehors".

Reprise d'activité depuis le 2 juin sur le Charles de Gaulle

En avril, près des deux tiers de l'équipage du porte-avions nucléaire, soit 1.046 marins sur 1.760, avaient été testés positifs. Deux d'entre eux avaient dû être soignés en réanimation. "Nous sommes très vigilants mais nous voulons être rassurants pour les familles et les marins, après cet épisode difficile : personne n'est gravement malade cette fois-ci", a indiqué la préfecture maritime.

À lire aussi
Des policiers contrôlent les automobilistes dans un axe fréquenté de Madrid. Coronavirus Espagne
Covid-19 : face au rebond de l'épidémie, Madrid en appelle à l'aide de l'armée

Depuis le 2 juin, a précisé la porte-parole, la majorité de l'équipage du porte-avions a regagné le bâtiment, et travaille "en deux bordées qui ne se croisent pas". "Ils portent des masques, sont maximum quatre par chambre et les espaces communs ont été fermés", indique la préfecture.

Le porte-avions étant actuellement à l'arrêt technique en rade de Toulon, "aucune opération n'est compromise", ajoute-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants