1 min de lecture Médecine

Coronavirus : deux médecins convoqués par le Conseil de l’Ordre de Moselle

Le Conseil de l'Ordre de Moselle leur reproche d'avoir utilisé un protocole en dehors de la législation en vigueur pendant la crise sanitaire.

Stephane Carpentier RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Coronavirus : deux médecins convoqués par le Conseil de l'Ordre de Moselle Crédit Image : Isabelle Choquet | Crédit Média : Samuel Goldschmidt | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 6
Samuel Goldschmidt édité par Quentin Marchal

Alors que la situation sanitaire s'améliore de jour en jour en ce qui concerne la Covid-19, deux médecins sont convoqués par le Conseil de l'Ordre de Moselle. Il leur est reproché d'avoir utilisé un protocole en dehors de la législation en vigueur et d'en avoir fait part dans la presse, créant ainsi une vague d'hystérie locale.

Jean-Jacques Epstein, l'un des deux prescripteurs de ce cabinet médical de Créhange, près de Metz, ne comprend pas les raisons de sa convocation : "On va y aller probablement accompagné d'un avocat pour leur demander ce qui nous veulent parce qu'on ne comprend pas pourquoi on est convoqué par l'Ordre". Il ajoute que "je pense que ce qu'on nous reproche, c'est d'avoir employer le terme protocole alors que c'est une prise en charge".

Il raconte avoir donné aux patients "qui avaient de grosses suspicions de Covid", "un antibiotique, un médicament pour l'asthme pour ceux qui avaient du mal à respirer et du zinc". Avant sa convocation, il estime avoir eu "la naïveté d'en parler" parce qu'"on estimait qu'il était important de communiquer des résultats purement observationnels de manière à ce qu'on fasse des études".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Coronavirus Médecins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants