2 min de lecture Confinement

Coronavirus : l'Ordre des médecins s'oppose à un retour à l'école le 11 mai

VU DANS LA PRESSE - Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des établissements scolaires le 11 mai. Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre des médecins, estime dans un entretien au "Figaro" que ce choix manque de "logique".

Un médecin interne (Illustration.)
Un médecin interne (Illustration.) Crédit : Isabelle Choquet
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Emmanuel Macron l'a promis lundi 13 avril : les établissements scolaires ré-ouvriront "progressivement" leurs portes dès le 11 mai. Une décision qui n'est justifiée par une aucune donnée médicale, selon Patrick Bouet, président de l'Ordre des national des médecins. Dans un entretien au Figaro, il dénonce même "un manque absolu de logique".

Le Président de la République a justifié sa décision par la nécessité de limiter l'impact du confinement sur les disparités de niveau scolaire entre les élèves. "C’est pour moi une priorité car la situation actuelle creuse des inégalités, a-t-il expliqué lors de sa dernière allocution. Trop d’enfants, notamment dans les quartiers populaires et dans nos campagnes, sont privés d’école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents."

Une décision dangereuse ?

Mais, au-delà de cette justification socio-économique, "il n’y a pas d’explication médicale, infectieuse ou épidémiologique à déconfiner dans le milieu scolaire en premier", insiste Patrick Bouet auprès du Figaro

Les écoles, collèges et lycées avaient d'ailleurs été les premières structures à fermer, bien avant l'annonce du confinement, rappelle-t-il. Et ce pour deux raisons : "D’une part, parce qu’on sait que les enfants sont des vecteurs potentiels sans développer eux-mêmes l’infection, sauf à de rares exceptions. D’autre part, parce qu’il est très difficile en milieu scolaire de faire respecter les gestes barrières."

Déconfiner le milieu scolaire reviendrait à remettre le virus en circulation

Patrick Bouet
Partager la citation
À lire aussi
72% des Français s'attendent à une deuxième vague de confinement. Coronavirus France
Les infos de 8h - Coronavirus : le reconfinement est-il inévitable ?

Selon le médecin, la décision de rouvrir les établissements scolaires en premier, est même un choix dangereux. "Déconfiner le milieu scolaire reviendrait à remettre le virus en circulation", explique-t-il. Plutôt que de s'organiser dans l'urgence pour "les 5 ou 6 semaines restantes" avant l'été, il préconise de se concentrer sur la préparation de la rentrée de septembre et de s'assurer qu'enseignants et élèves pourront se retrouver en toute sécurité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants