1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Condé-sur-Sarthe : qui est le détenu qui a pris en otage deux surveillants de prison ?
1 min de lecture

Condé-sur-Sarthe : qui est le détenu qui a pris en otage deux surveillants de prison ?

À 33 ans, celui qui est surnommé "le monstre de Colombes" a pris en otage deux surveillants de prison ce mardi 5 octobre. L'un d'entre eux a même été blessé.

Le centre pénitentier d'Alençon/Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne
Le centre pénitentier d'Alençon/Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Romain Giraud

Deux gardiens de prison ont été retenus en otage ce mardi 5 octobre à la maison d'arrêt de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, et l'un d'eux a même été blessé à l'œil. Les deux otages, un homme et une femme, ont été libérés en début d'après-midi. L'auteur des faits, Sofiane Rasmouk, 33 ans, souhaitait une remise de sa peine de réclusion criminelle à perpétuité prononcée en 2016 pour avoir violé, massacré et tenté de tuer des femmes, dont une de 19 ans et une autre de 31 ans, lui laissant des séquelles à vie. 

Comme l'indiquent Midi Libre et BFM TV, celui qui est surnommé "le monstre de Colombes" pour les faits dont il a été condamné n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'il avait déjà fait l'objet d'une condamnation en 2018 de 6 mois de prison ferme pour avoir agressé deux surveillants lorsqu'il était emprisonné à Bois-d'Arcy dans les Yvelines. 

Le Parisien révèle d'ailleurs que Sofiane Rasmouk avait déjà fait l'objet à ce moment-là d'une expertise par des experts psychiatriques qui avaient alors décrit le détenu comme un "psychopathe" et "pervers." 

Contacté par le journal, l'ancien avocat d'une des victimes se souvient : "Cet homme, comme l’avaient souligné les experts psychiatres, est un dangereux psychopathe, qui n’avait absolument pas montré d’empathie envers sa victime tant son ultra-violence avait transformé en charpie le visage de ma cliente. C'est un barbare", a-t-il affirmé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/