1 min de lecture Chevaux

Chevaux mutilés : un précédent en Europe dans les années 80 et 90

VU DANS LA PRESSE - Au Royaume-Uni et en Allemagne, plusieurs centaines de chevaux avaient été retrouvés mutilés sur une dizaine d'années, sans qu'on trouve les coupables.

C'est le premier cas mortel signalé depuis qu'une mystérieuse vague de mutilations frappe la France (Illustration)
C'est le premier cas mortel signalé depuis qu'une mystérieuse vague de mutilations frappe la France (Illustration) Crédit : ADRIAN DENNIS / AFP
Coline Daclin Journaliste

Chez les propriétaires de chevaux, c'est la psychose. Des dizaines de chevaux se font mutiler et tuer ces dernières semaines partout en France, directement dans leur pré. 

Le motif de ces attaques est encore inconnu. Le ministère de l'Intérieur a pointé des faits qui "rappellent des pratiques liées à des rituels sectaires et notamment dits sataniques", mais le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a dit ce vendredi 28 août sur Franceinfo qu'il n'excluait "absolument aucune piste".

Dans les années 1980 et 1990, des faits similaires se sont déjà produits en Europe, rappelle BFMTV. Plus de 160 cas avaient été recensés au Royaume-Uni, et 300 en Allemagne.

Des actes pédophiles ?

Au Royaume-Uni, les mutilations avaient commencé en 1983, dans le Hampshire, et s'étaient multipliées pendant une dizaine d'années. On observait alors surtout des mutilations génitales des chevaux. Le phénomène avait pris une telle ampleur qu'une opération de police nommée "Operation Mountbatten" avait été spécialement constituée pour l'occasion, et la police de Londres avait créé une unité de criminalité équine, racontent nos confrères. 

À lire aussi
Un cheval (illustration). animaux
Chevaux mutilés : un poulain retrouvé mort en Ille-et-Vilaine

En Allemagne, même mode opératoire. Et comme au Royaume-Uni, ces mutilations restent inexpliquées. Il faut attendre le milieu des années 1990 pour qu'un homme, qui avait déjà commis des abus sexuels sur mineurs, soit arrêté en Allemagne. Un profil psychologique est alors établit : les mutilateurs de chevaux seraient des pédophiles en puissance, qui chercheraient à prendre une forme de pouvoir sur les enfants, qui adorent généralement les chevaux.

Malgré ce profil psychologique, aucun coupable ne sera retrouvé au Royaume-Uni, et rien ne dit que cette hypothèse puisse réellement expliquer toutes ces mutilations. En France, plusieurs enquêtes sont en cours pour essayer de retrouver les auteurs de ces actes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chevaux Faits divers Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants