1 min de lecture Charlie Hebdo

"Charlie Hebdo" : "Tignous est mort son feutre à la main", confie sa veuve Chloé Verlhac sur RTL

DOCUMENT RTL - Avant l'ouverture du procès des attentats de Charlie Hebdo, mercredi 2 septembre, Chloé Verlhac s'est livrée au micro de RTL sur sa reconstruction après la mort de son mari.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
"Tignous est mort le feutre à la main", explique sa veuve Chloé Verlhac Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert et Victor Goury-Laffont

Ses enfants étaient encore tout petit lorsque leur père, Bernard "Tignous" Verlhac, a été tué. Le bureau du dessinateur, mort dans l'attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, est encore rempli de dessins et de notes, mais son épouse, Chloé Verlhac se promet de le ranger avant l'ouverture du procès, le mercredi 2 septembre.

Selon la veuve de Tignous, "la douleur est quelque chose qui ne s'apaise pas". Après la mort de son mari, Chloé Verlhac s'attelle à faire vivre sa mémoire, en publiant des livres, organisant des expositions. "On voulait le faire taire, c'était une manière de ne pas être victime", explique-t-elle. 

Désormais, "la principale quête" de Chloé Verlhac est de chercher à être heureuse, un objectif qu'elle pense "toucher du doigt". Pendant plusieurs mois après la mort de Tignous, elle bataille pour obtenir l’autopsie de son mari. "Je voulais savoir comment" (m)on mari était décédé, explique-t-elle. Après avoir obtenu gain de cause, son avocat préfère qu’elle ne le lise pas le document, mais lui confirme une chose : "Tignous est vraiment mort son feutre à la main".

"Les assassinats de Charlie Hebdo, c’était des assassinats politiques", affirme Chloé Verlhac. "Des journalistes ont été tués au nom d'un dieu sanguinaire et barbare, il faut nécessairement que la République laïque condamne ses actes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Attentats à Paris Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants