1 min de lecture Bretagne

Bretagne : des pompiers frappés par ceux qu'ils étaient venus secourir

Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 octobre, des pompiers en intervention à Epiniac, ont été agressés par les personnes qu'ils étaient venus secourir.

Une ambulance des pompiers (illustration).
Une ambulance des pompiers (illustration). Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Mélina Facchin
et William Vuillez

Les pompiers ne s'attendaient certainement pas à ce genre d'intervention. Appelés dimanche vers 5h du matin pour un accident de moto dans la commune d'Epiniac (Ille-et-Vilaine), ils commencent à prodiguer les premiers soins aux deux victimes avant que l'intervention ne prenne une toute autre tournure. Selon une première information de Ouest France, les pompiers auraient expliqué aux victimes que l'intervention des gendarmes était nécessaire, une procédure classique en cas d'accident de la route.

C'est alors que les deux victimes, sans doute opposées à cette venue, s'en sont violemment pris aux pompiers, avec l'aide du père d'une des deux victimes, arrivé sur les lieux. Les pompiers, cibles de coups et d'insultes, n'ont eu d'autres choix, que de se réfugier dans leur véhicule de secours.

Véhicule qui va également être pris pour cible par les trois individus. Les gendarmes sont alors arrivés sur place pour mettre fin à l'agression. Ils ont interpellé et placé en garde à vue les trois agresseurs. Selon nos informations, 4 pompiers ont été blessés et se sont vu délivrer des arrêts de travail de 1 à 8 jours.

Déjà plus d'agressions qu'en 2018

Contacté par RTL, Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine a dénoncé un accident "d'une gravité assez exceptionnelle". "Cette année, malheureusement, nous ne sommes qu'au mois d'octobre et nous avons déjà plus d'agressions que l'année dernière sur 12 mois", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Des porcs dans une exploitation agricole à Plonéour-Lanvern, en 2015 faits divers
Côtes-d'Armor : un chauffeur de camion meurt enseveli sous des abats de porcs

Selon Jean-Luc Chenut, "cela témoigne d'un relâchement, d'un manquement, de personnes qui se laissent aller à des extrémités alors qu'il s'agit quand même de services publics qui sont complètement dédiés au secours de personnes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bretagne Ille-et-Vilaine Pompiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants