1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Béziers : une femme de 37 ans tuée dans un probable féminicide
2 min de lecture

Béziers : une femme de 37 ans tuée dans un probable féminicide

La victime, mère de deux enfants, a été retrouvée avec plusieurs plaies au niveau du thorax. La justice privilégie la piste d'un crime commis par son ex-compagnon.

La police judiciaire (illustration).
La police judiciaire (illustration).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Benoît Leroy & AFP

Drame dans la cité biterroise. Une femme a été retrouvée morte à son domicile, ce lundi 16 mai, apparemment poignardée. Le meurtre aurait pu être commis par son ex-compagnon, ont précisé plusieurs sources judiciaires. L'individu avait déjà menacé de mort la victime à plusieurs reprises. L'ancien concubin de la victime, âgé de 40 ans, a été interpellé dans l'Aude lundi soir a indiqué le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland, dans un communiqué.

La jeune femme, âgée de 37 ans et mère de deux enfants de 12 et 17 ans, a été retrouvée avec de multiples plaies au thorax, sans doute provoquées par une arme blanche. Au moment des faits, les enfants se trouvaient alors dans leurs établissements scolaires. La macabre découverte a été faite par les forces de l'ordre qui avaient été contactées plus tôt par le meurtrier présumé. Ce dernier les avait contactées "pour les prévenir qu'il avait commis des violences à l'encontre de son ex-compagne", indique le communiqué du procureur.

L'homme, le père des deux enfants, a été vu sur des images de vidéosurveillance arrivant chez la future victime vers huit heures du matin avant d'en ressortir en milieu de matinée. Une information judiciaire pour meurtre par ex-concubin devrait être ouverte "dans les prochains jours", selon le procureur de Béziers.

Un homme (très) défavorablement connu de la justice

Condamné par deux fois en 2008, pour plusieurs viols, à 8 ans d'emprisonnement et 12 ans de réclusion criminelle, le père de famille avait été libéré en juillet 2018. Puis il avait été à nouveau condamné en septembre 2020, notamment pour menaces de mort sur son ex-compagne.

À lire aussi

Lors de sa libération, en septembre 2021, l'homme était retourné vivre au domicile familial, malgré l'interdiction de la justice. En plus, il avait réitéré des menaces de mort contre la victime, après quoi il avait été à nouveau incarcéré. Depuis sa libération, le 21 mars, il avait l'interdiction d'entrer en relation avec son ex-compagne. Le 22 février, celle-ci s'était vu proposer la mise en place d'un bracelet anti-rapprochement, mais elle avait refusé, selon les premiers éléments.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.