2 min de lecture Paris

Attaque à la préfecture de police : les 7 minutes de l'horreur

Le périple meurtrier du tueur de la préfecture de police a duré 7 minutes, entre l'arrivée à son bureau à 12h53 et sa neutralisation à 13h00.

Des policiers et ambulances devant la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019.
Des policiers et ambulances devant la préfecture de police de Paris, le 3 octobre 2019. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Ce samedi 5 octobre 2019, le procureur du parquet national antiterroriste, Jean-François Ricard a apporté des précisions quant au déroulé de l'attaque de la préfecture de police de Paris, qui a fait 4 victimes jeudi 3 octobre. "Le parcours de l'auteur a pu être retracé avec précision, grâce à l'exploitation de la vidéo surveillance et à son badge d'accès à la préfecture", explique Jean-François Ricard. Un parcours qui a duré 7 minutes, entre l'arrivée de l'assaillant à son bureau et sa neutralisation.

L'auteur des faits est d'abord arrivé à la préfecture de police jeudi matin à 8h58, avant d'en ressortir à 12h18 pour se rendre dans un magasin et y acheter deux couteaux : "un couteau de cuisine métallique" et "un couteau à huître", explique le procureur. L'auteur des faits a dissimulé sur lui les deux couteaux avant de rejoindre son service et de pénétrer finalement dans son bureau à 12h53. 

Une fois dans ce bureau, il a "blessé mortellement à l'arme blanche, deux personnes qui y étaient restées afin de prendre leur repas", détaille le procureur. Après avoir tué les deux premières victimes, il s'est dirigé vers un autre bureau situé au même étage où il a porté plusieurs coups de couteaux à un adjoint administratif, dont deux lui ont été mortels.

Neutralisé par un gardien de la paix stagiaire

L'auteur des faits a "tenté de pénétrer dans un autre local heureusement fermé, où se trouvaient trois autres fonctionnaires en train de déjeuner", poursuit le procureur. L'assaillant a ensuite emprunté l'escalier menant à la cour de la préfecture de police et a sur son chemin adressé plusieurs coups de couteaux mortels à une fonctionnaire de police.

À lire aussi
Les "gilets jaunes" à Reims lors de l'acte 27 social
"Gilets jaunes" : 28.000 manifestants en France, dont 4.700 à Paris

Une fois au rez-de-chaussée, il a "blessé grièvement à la gorge, une adjointe administrative qui attendait l’ascenseur". Arrivé dans la cour, l'agresseur a commencé à menacer une personne qui tentait de le raisonner et s'est trouvé à une douzaine de mètres d'un gardien de la paix stagiaire. Ce dernier lui a donné l'ordre de poser son arme mais l'individu, qui progressait vers lui lentement, "s'est mis à courir dans sa direction en pointant son couteau", explique Jean-François Ricard.

Le jeune gardien de la paix a alors fait feu deux fois pour neutraliser l'assaillant. "La durée totale de ce périple meurtrier a été estimée à 7 minutes entre son arrivée à son bureau à 12h53 et sa neutralisation à 13h00", ajoute le procureur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Préfecture Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants